Paris Match Belgique

Bain de sang de Mossoul : les F-16 belges n’y étaient pas

Des F-16 belges ont néanmoins bien participé à une frappe ce jour-là. | © ARNAUD BEINAT/MAXPPP

Société

Une attaque aérienne qui avait fait 130 civils morts à Mossoul en mars avait fait craindre l’implication de F-16 belges. Aujourd’hui, aucune information judiciaire n’a été ouverte auprès du parquet.

 

Les F-16 belges n’ont pas participé au raid aérien meurtrier mené par la coalition anti-Etat islamique (EI) le 17 mars dernier à Mossoul, deuxième ville d’Irak, indique la VRT mardi, sur la foi de « sources proches » du dossier.

Début avril, il était déjà apparu que la Belgique n’avait probablement pas participé au drame, qui a causé la mort de plus de 130 civils. Mais le risque du contraire n’était pas exclu. La coalition internationale a depuis lors comparé les données de tous les avions de combat actifs le jour des faits au-dessus de la ville irakienne, faisant valoir qu’aucun avion de chasse belge n’était impliqué dans l’incident.

Les responsabilités n’ont toutefois pas encore été clairement établies. Le 17 mars, des F-16 belges ont bel et bien participé à des frappes, mais ils étaient accompagnés par des avions de combat d’au moins deux autres États membres de la coalition. Les Etats-Unis ont eux-mêmes concédé y avoir participé, sans pour autant que leur responsabilité ne soit mise en cause. En vertu de la procédure en vigueur en cas d’incident, ces informations ont été transmises par la Défense au parquet, lequel a décidé de ne pas ouvrir d’information judiciaire.

Avec Belga

CIM Internet