Paris Match Belgique

Marie-Jeanne et ses sœurs

En Californie, des nonnes cultivent du cannabis.

Société

Les Sisters of the Valley sont des nonnes plutôt originales : elles cultivent le cannabis. Etablies dans une ferme au nord de la Californie, ce groupe de femmes s’oppose à la politique de Donald Trump de manière atypique en déclinant la marijuana sous forme médicinale. 

La ferme magique

Situées dans la vallée de San Joaquin, dans la ville de Merced, les nonnes ont développé leur commerce en 2015. Depuis deux ans, elles cultivent des plantations de cannabis en fonction des cycles de la lune pour les transformer en produits médicinaux. Ces crèmes, huiles et baumes, permettraient de guérir les maux de tête, les gueules de bois, et d’améliorer le bien-être des consommateurs. Leur plantes contenant un taux de THC plus faible que la moyenne sont récoltées dans de grands hangars, puis traitées de manière à les transformer en remèdes.

Lire aussi > High & Fines Herbes : L’émission culinaire sous influence des rappeurs JeanJass et Caballero

Cette petite entreprise en pleine floraison, a vendu en 2015 pour près de 60 000 dollars. L’année dernière, en touchant le marché international, leurs ventes ont augmenté de manière exponentielle en atteignant les 750 000 dollars. Parmi les pays les plus friands de leurs produits, on retrouve le Canada, l’Australie et la Grande-Bretagne.

Facebook @ Sisters of the Valley

Le cannabis contre Trump

Depuis l’investiture de Donald Trump, leur activité a pris une nouvelle dimension : en cultivant la marijuana elles montrent aussi leur opposition face à la politique du nouveau président. Donald Trump ayant une véritable aversion pour tout ce qui fait partie des stupéfiants et voulant établir une régression fédérale sur les drogues, c’est pour elles le meilleur moyen de militer contre ses idées.

Lire aussi > Le business du cannabis aux États-Unis

Une philosophie verte

Mais en réalité, les « Sisters of the Valley » ne sont pas de vraies nonnes. Loin des idées traditionnelles de la religion, elles se considèrent comme une fraternité qui revendique avant tout l’émancipation et le retour à la Terre Mère. Leur spiritualité est faite de servitude et d’activisme : « La servitude est notre fabrication de médicaments, et notre activisme consiste à changer les lois pour les rendre plus équitables pour tous  » déclare Soeur Kate dans une interview avec le site refinery29. Cette idéologie est aussi basée sur les cycles lunaires. En fonction des différentes positions de la lune, elles organisent des cérémonies et cultivent leurs plantes.

Harvest time.

Une publication partagée par Sisters of the Valley (@sistersofthevalley) le

Au niveau vestimentaire, la plupart des soeurs portent l’habit monastique. Cet habit n’est pas obligatoire, c’est un choix que la personne fait au sein du groupe. Comme le dit si bien Soeur Kate dans le sujet de la RTBF : « À travers nos vêtements nous montrons du respect à ces plantes qui ont été niées pendant plus de 50 ans ». Mais en réalité, c’est surtout pour que les gens puissent facilement identifier leur communauté.

CIM Internet