Paris Match Belgique

Les pluies qui tombent enfin sur l’Australie pourraient être à double tranchant

Récentes pluies en Australie, alors que les incendies continuent

En proie depuis des mois à de terrifiants feux de forêts, l'Australie a enfin connu ses premières averses. | © Belga Images / Photo by Handout

Société

La pluie tant souhaitée est enfin tombée sur l’Australie jeudi dernier, ce qui ne veut pas dire que tout va mieux pour autant. 

 

En proie depuis des mois à de terrifiants feux de forêts, l’Australie a enfin connu ses premières averses. Les États de Nouvelle-Galles-du-Sud et de Victoria – qui ont connu les pires feux de forêts – ont bénéficié de plusieurs centimètres de pluie.

« Les orages ont amélioré la qualité de l’air dans la majeure partie de l’Etat », a annoncé l’Agence pour la protection de l’environnement de l’Etat de Victoria (EPA). Les pluies ont également permis de faciliter le travail des pompiers.

 

View this post on Instagram

 

This Aussie farmer has never been happier to see rain! 🙌 (FB/Bryce Chapman)

A post shared by LADbible (@ladbible) on

Cependant, les orages et les fortes crues qui touchent actuellement le pays pourraient également provoquer leur lot de catastrophes. Premièrement, les tempêtes n’ont pas été suffisantes pour éteindre les incendies (des dizaines continuent encore de brûler), et certaines d’entre elles auraient même déclenché de nouveaux feux à cause des éclairs.

Lire aussi >Mais au fait, comment se forment tous ces incendies en Australie ? 

L’autre danger concerne les fortes précipitations qui entraînent des risques accrus d’inondations et de glissements de terrain. Toute la végétation sensée absorber une partie de cette pluie a déjà brûlé.

Belga Images / Photo by Handout

Le site Vice News a diffusé les propos de Sarah Scully, du Bureau de la météorologie : « Il faut espérer qu’une partie de ces fortes pluies tombera sur les sites des incendies et aidera à maîtriser, voire à éteindre, certains de ces incendies. Mais c’est un peu une arme à double tranchant, car les fortes pluies et les orages en rafales peuvent provoquer des inondations, en particulier dans les zones brûlées de la Nouvelle-Galles du Sud et du Victoria, qui sont maintenant vulnérables aux glissements de terrain et aux arbres qui tombent. »

Lire aussi > Incendies en Australie : Jeff Bezos fait un don équivalent à cinq minutes de ses revenus et se fait dézinguer sur Twitter

Quelques crues soudaines mineures ont déjà été signalées dans l’État de Victoria et à Melbourne. Mais ce sont les glissements de terrain qui constituent la menace la plus importante. Le glissement le plus meurtrier avait eu lieu en 1997, à la station de ski de Thredbo, en Nouvelle-Galles du Sud. 18 personnes avaient été tuées dans une vague de boue massive qui avait tout écrasé sur son passage.

L’eau peut également constituer un obstacle à l’intervention des camions de pompiers, contraints de s’aventurer sur des pistes boueuses au fond des forêts. En attendant, les pluies fournissent pour l’instant de l’aide aux pompiers. On s’attends à ce qu’elles durent au moins tout le week-end, mais on ignore encore si elles continueront ensuite. « Bien que cette pluie n’éteigne pas tous les incendies, elle contribuera certainement à les contenir », a déclaré le Service d’incendie rural (RFS) de la Nouvelle-Galles du Sud.

Plus tôt dans la semaine, le RFS avait supplié pour que les prévisions de pluie se réalisent : « Ce sera tous nos cadeaux de Noël, d’anniversaire, de fiançailles, d’anniversaire de mariage et de fin d’études réunis en un seul « . 

 

CIM Internet