Paris Match Belgique

Mort de Kobe Bryant : l’enregistrement entre le pilote et la tour de contrôle fournit des indices sur les causes de l’accident

Kobe Bryant accident d'hélicoptère

Le New York Times a rapporté que l'hélicoptère de Bryant avait reçu une autorisation spéciale pour voler dans des conditions météorologiques plus mauvaises que d'habitude. | © Apu GOMES / AFP

Société

Les enquêteurs sont en train de travailler dans les plaines accidentées de Los Angeles pour comprendre les causes de l’accident d’hélicoptère qui a coûté la vie à l’ancienne star des Los Angeles Lakers Kobe Bryant, sa fille Gianna et sept autres personnes.

 

Depuis le décès en hélicoptère du champion de NBA le dimanche 26 janvier 2020, les hommages et témoignages bouleversés se multiplient. Une vingtaine d’enquêteurs ont parcouru le site de l’accident à Cakabasas, à quelque 48 km au nord-ouest du centre-ville de Los Angeles, où l’hélicoptère s’est écrasé par temps brumeux dimanche, relate le Guardian.

Lire aussi > Les larmes de LeBron James, inconsolable après la mort de son pote Kobe Bryant

Alors que la cause de la catastrophe reste encore inconnue, les enquêteurs de la sécurité fédérale étudient plusieurs facteurs tels que l’historique du pilote et les dossiers de maintenance de l’hélicoptère. Jennifer Homendy, de l’agence américaine chargée de la sécurité dans les transports (NTSB), a déclaré : « Nous ne sommes pas ici pour déterminer la cause de l’accident, nous ne la déterminerons pas sur cette scène ». Elle décrit « une scène d’accident vraiment terrible » et ajoute que « les débris étaient éparpillés sur environ 180 mètres ». 

accident d'hélicoptère de Kobe Bryant
EFE/ Ivan Mejia

L’attention portée sur la météo

Le Sikorsky S-76 qui transportait Bryant et ses passagers a décollé de Santa Ana dans le comté d’Orange, au sud de Los Angeles, peu après 9 heures du matin. Les autorités n’ont pas dit où Bryant se rendait, mais l’hélicoptère semblait se diriger vers son académie sportive pour jeunes à Thousand Oaks, qui organisait ce jour-là un tournoi de basket-ball auquel participait la fille de 13 ans.

Lire aussi > « Et on est ici, le coeur brisé » : Alicia Keys rend un vibrant hommage à Kobe Bryant [VIDÉO]

Le New York Times a rapporté que l’hélicoptère de Bryant avait reçu une autorisation spéciale pour voler dans des conditions météorologiques plus mauvaises que d’habitude. Il y aurait eu ce jour-là une très mauvaise visibilité autour de Burbank et de Van Nuys. Toujours selon le New York Times, l’hélicoptère aurait effectué un vol circulaire près de Burbank alors qu’il attendait l’autorisation des contrôleurs aériens pour continuer.

accident d'hélicoptère de Kobe Bryant
Belga Images / Mark RALSTON / AFP

L’autorisation ayant finalement été accordée, l’hélicoptère aurait traversé l’espace aérien de Burbank avant de continuer vers Calabasas. C’est là qu’il s’est écrasé à flanc de colline, à environ 429 mètres d’altitude, selon les données de FlightRadar24.

Le dernier message du pilote

Le pilote de l’appareil s’appelait Ara Zobayan. Il était également instructeur de vol et comptait plus de 8 000 heures de vol à son actif. Il avait déjà piloté plusieurs fois pour Bryant, mais aussi pour d’autres célébrités comme Kylie Jenner.

Dans son dernier message radio, on entend Zobayan demander aux contrôleurs aériens de lui fournir un « suivi de vol » mais on lui a répondu que l’appareil était trop bas. Jennifer Homendy a ajouté que, quatre minutes plus tard, le pilote a annoncé qu’il montait pour éviter une couche de nuages. « Quand le contrôle aérien a demandé ce que le pilote avait l’intention de faire, il n’y a pas eu de réponse. »

« La probabilité d’une panne catastrophique du bimoteur de cet avion, cela n’arrive tout simplement pas »

Kurt Deetz, l’ancien pilote de Kobe Bryant, a déclaré que l’écrasement était plus probablement dû au mauvais temps qu’à des problèmes de moteur ou d’autres problèmes mécaniques. « La probabilité d’une panne catastrophique du bimoteur de cet avion, cela n’arrive tout simplement pas », a-t-il déclaré au Los Angeles Times.

Lire aussi > Mort de Kobe Bryant : Qui est Vanessa, son grand amour ?

Justin Green, un avocat de l’aviation à New York qui pilotait des hélicoptères dans le corps des marines, a déclaré que les pilotes peuvent être désorientés par faible visibilité, perdant ainsi la trace de la direction ascendante. Selon lui, un pilote de S-76 est qualifié pour le vol aux instruments, c’est à dire qu’il possède une autorisation qui lui permet d’exercer sa fonction dans des conditions météorologiques dégradées grâce à une formation approfondie en météorologie ainsi qu’un entraînement en vol sans référence visuelle extérieure.

accident d'hélicoptère de Kobe Bryant
Handout / Los Angeles County Sheriff’s Department / AFP

« Si vous volez à vue, si vous êtes pris dans une situation où vous ne pouvez pas voir à travers le pare-brise, l’espérance de vie du pilote et de l’appareil est peut-être de 10, 15 secondes, et cela arrive tout le temps, et c’est vraiment dommage », a ajouté Randy Waldman, un instructeur de vol en hélicoptère qui enseigne à l’aéroport de Van Nuys, situé à proximité. « Une fois que vous êtes désorienté, vos sens ne vous guident plus. Vous n’avez aucune idée de la direction dans laquelle se dirige l’avion »

accident d'hélicoptère de Kobe Bryant
EFE/ Ivan Mejia

Les recherches sur la cause de l’accident continuent donc. Le shérif local a déclaré que des fans et des personnes en deuil avaient inondé la zone autour du site de l’accident dès lundi, certaines personnes se rendant dans des quartiers résidentiels et essayant de se rendre sur la colline où l’enquête est en cours. La situation accidentée de l’accident ainsi que la circulation autour des lieux ne facilitent pas le travail des enquêteurs.

 

CIM Internet