Paris Match Belgique

Coronavirus : L’incroyable construction d’un hôpital en un temps record à Wuhan [VIDÉO]

Vidéo Société

Dix jours pour construire un hôpital à Wuhan : la Chine a relevé le défi.

Alors que le dernier bilan fait état de 362 morts et plus de 17 000 personnes contaminées dans tout le pays, la Chine a ouvert un nouvel hôpital pour les patients atteints du coronavirus à Wuhan, berceau de l’épidémie. L’hôpital, nommé Huoshenshan en référence au « dieu du feu », a été construit en deux semaines à peine. Le premier patient est arrivé ce lundi 3 février à 10 heures.

Lire aussi > Coronavirus : En quarantaine, les résidents chinois rivalisent de créativité pour faire passer le temps

hopital à wuhan contre la propagation du coronavirus
L’hôpital a été construit en un temps record. © STR / AFP

Un second établissement attendu

La nouvelle installation d’une surface de 25 000 m² compte 1 400 membres du corps médical et est équipée de 1 000 lits. Elle était opérationnelle pour accueillir des patients lundi, a indiqué le directeur de l’hôpital, Zhang Siming, à CCTV. Un deuxième hôpital est en cours de construction et devrait être terminé plus tard dans la semaine, avec une capacité d’accueil de 1 300 lits.

Les moyens engagés sont considérables. Plus de 4 000 ouvriers se sont relayés pour que le chantier ne s’arrête jamais.

Lire aussi > #JeNeSuisPasUnVirus : Quand le coronavirus sert de prétexte au racisme anti-asiatique

Selon l’épidémiologiste chinois Zhong Nanshan, le virus devrait connaître un pic dans les 10 prochains jours ou deux prochaines semaines, soit plus tard que prévu.

hopital à wuhan
À l’intérieur de l’hôpital Huoshenshan. © STR / AFP

Les États-Unis, « un très mauvais exemple »

Face à l’épidémie de coronavirus, la Chine commence à manquer d’équipements. Le pays a besoin d’urgence de fournitures médicales pour faire face à l’épidémie de coronavirus, notamment de masques, de lunettes et de combinaisons de protection, a déclaré lundi la diplomatie chinoise. Plusieurs pays, dont la France, le Royaume-Uni, le Japon et la Corée du Sud, ont déjà envoyé des équipements, a déclaré à la presse une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying.

Lire aussi > En pleine crainte du coronavirus, ce jeu sur une épidémie mortelle cartonne

Mais rien des États-Unis. Une attitude fermement critiquée par la Chine. Le pays accuse Washington de « créer et semer la panique ». Le gouvernement américain a « été le premier à évacuer le personnel de son consulat à Wuhan, à évoquer le retrait partiel de son personnel d’ambassade et à imposer une interdiction d’entrée sur le territoire aux voyageurs chinois », a souligné la porte-parole, estimant que cela constituait « un très mauvais exemple ».

Premier mort hors de la Chine

Dimanche, le premier décès hors de Chine lié au nouveau coronavirus a été répertorié, aux Philippines, avec la mort à Manille d’un Chinois de 44 ans, originaire de la ville de Wuhan, capitale du Hubei.

Les pays du G7 vont se concerter pour apporter une réponse « uniforme » face à l’épidémie, a annoncé dimanche le ministre allemand de la Santé. « Nous sommes convenus qu’il doit y avoir une conférence téléphonique des ministres de la Santé du G7″, a expliqué Jens Spahn.

Avec Belga

CIM Internet