Paris Match Belgique

« Conversations de Calais » : Pour répandre la voix des migrants et réhumaniser la crise migratoire

Conversation avec les migrants dans le camp de réfugiés de Calais

La jungle de Calais a vu passer des milliers de migrants espérant se rendre en Angleterre. | © Radek Homola/Unsplash

Société

Des affiches exposent les témoignages de volontaires actifs dans le camp de réfugié de Calais.

 

« Tu m’as demandé si le reste du monde savait ce qui était en train de se passer, s’il savait que tu étais ici, s’il savait qu’on te prenait ta tente presque toutes les nuits, s’il savait que la police t’aspergeait de gaz lacrymogène presque tous les jours, s’il savait que c’était un enfer. Et tout ce que j’ai pu faire était de te dire oui, oui le monde est au courant ». Cette phrase est l’un des nombreux témoignages rapportés par les volontaires du camp de réfugiés de Calais. « La jungle », comme on l’a surnommé. Un nom à la fois brutal et tellement révélateur. Pour mettre en lumière la réalité des migrants qui passent par ce camp, l’initiative « Conversations from Calais » a vu le jour en Angleterre, pour diffuser au maximum ces témoignages.

conversations entre migrants et volontaires dans le camp de réfugiés de calais
Exemples de témoignages. ©conversationsfromcalais.com

Le but de l’action est d’utiliser l’espace public pour « partager les conversations que des bénévoles ont eues avec des migrants rencontrés à Calais ». Ces phrases, d’abord écrites en anglais et traduites avec l’aide de volontaires dans plusieurs langues, sont imprimées sur des affiches et placardées en rues dans plus de 50 villes à travers le monde. Sur leur compte Instagram, les auteurs de l’initiative postent des photos des affiches dans l’espace public. « C’est une façon de témoigner et de documenter les histoires de ceux qui sont si souvent considérés comme sans voix ». Grâce à eux, personne ne parle plus à leur place, c’est leur voix qui est exposée dans la rue, à la vue de tous. Avec comme objectif de « rendre compte de la diversité de ces expériences et éviter de créer de nouveaux stéréotypes sur les réfugiés en tant que figures héroïques ou victimes sans espoir ».

 

View this post on Instagram

 

Conversation 69

A post shared by @ conversationsfromcalais on

Lire aussi > De la « jungle de Calais » aux podiums européens en athlétisme

Et pour rendre compte de la diversité de ces expériences, le site internet invite toutes les personnes sensibles à cette expérience à imprimer les témoignages et les coller dans les rues de leur ville. Les personnes qui ont rencontré des réfugiés à Calais sont également invitées à soumettre leur expérience personnelle ou une conversation qu’ils ont eue dans la jungle afin d’enrichir les témoignages déjà transformés en affiches. En documentant ce type de conversations et en les affichant, « Conversations from Calais » a en tête de réhumaniser la crise des réfugiés.

CIM Internet