Paris Match Belgique

Cette publicité à propos du post-partum a été rejetée par les Oscars [VIDÉO]

publicité sur le post-partum rejetée

Pour la chaîne ABC, qui diffuse la cérémonie des Oscars, la publicité est "trop graphique". | © Capture d'écran YouTube

Société

La période après l’accouchement, appelée post-partum, étant encore tabou, cette publicité ne pourra pas être diffusée durant les Oscars ce dimanche. Son seul défaut ? Être honnête.

« Et on se demande encore pourquoi les jeunes mères ne se sentent pas prêtes », regrette Frida Mom, une marque de produits dédiée à la récupération post-partum. Pour sensibiliser à ce que les femmes traversent au cours de cette période – encore tabou – de bouleversements physiques et psychiques, la société a voulu de diffuser une publicité durant la cérémonie des Oscars ce dimanche, mais sa requête a été rejetée par la chaîne ABC. La raison ? La publicité est jugée « trop graphique avec nudité partielle et démonstration du produit ».

Après ce refus, Frida Mom a partagé la publicité controversée sur les réseaux sociaux. « Ce n’est pas ‘violent, ni politique’ ou de nature sexuelle. Notre annonce n’est pas ‘religieuse ou obscène’ et ne représente pas ‘des armes à feu ou des munitions’. ‘L’hygiène féminine et les remèdes contre les hémorroïdes’ sont également des sujets bannis », explique la marque, citant ainsi les directives de l’Académie. « C’est juste une jeune maman, à la maison avec son bébé et son nouveau corps pour la première fois. Néanmoins, [cette publicité] a été rejetée. » 

Lire aussi > Baby blues : L’importance de soutenir les jeunes mamans après l’accouchement

Brut et réaliste

Sans aucune nudité, la publicité présente en effet une femme qui se lève au milieu de la nuit pour utiliser les toilettes, montrant ainsi les difficultés (et la douleur) que les nouvelles mamans peuvent affronter avec leur corps post-partum. Avec cette culotte jetable, ces lingettes volumineuses et ce ventre marqué par la grossesse, cette scène honnête et sans artifices parlera à de nombreux parents. Tellement que son rejet des Oscars en a déçu plus d’un.

Busy Philipps en fait partie. L’actrice et animatrice américaine a partagé son amertume sur Instagram, déclarant en avoir « marre de vivre dans une société où le simple fait d’être une femme est rejeté par les gardiens des médias ». « Je crois fermement que plus nous pourrons normaliser les corps des femmes dans les médias, mieux la culture et la société se porteront. Et oui, cela passe aussi par les publicités », confie l’ancienne ado de Dawson.

Lire aussi > Le corps des femmes après l’accouchement se dévoile avec fierté

Armes, religion et hygiène féminine

« La récupération post-partum ne devrait pas être si difficile », lance Frida Mom à la fin de sa publicité. Interrogée par Today, la CEO de l’entreprise Chelsea Hirschhorn a été surprise d’apprendre que ses produits pour le « quatrième » trimestre ont été mis sur le même pied que d’autres problématiques plus sensibles. L’Académie interdit en effet les publicités pour des armes et des munitions, ainsi que pour l’hygiène féminine. « Nous avons été vraiment surpris d’apprendre que l’hygiène féminine était classée dans la même catégorie que les armes à feu, les munitions, la nudité à caractère sexuel, la religion et la politique », a déclaré la présidente de l’entreprise.

Lorsque la réalité de la maternité n’est pas représentée dans les médias, il est difficile pour les nouvelles mamans de se préparer à ce qui arrive réellement à leur corps après l’accouchement. Frida Mom s’efforce de changer cela, et continuera de le faire, même sans la diffusion de sa publicité aux Oscars.

CIM Internet