Paris Match Belgique

Selon le site internet Larousse, une « présidente » est « la femme d’un président »

Selon le site Larousse, "présidente" est "la femme d'un président"

Les définitions du dictionnaire ne sont pas les mêmes entre la version papier et en ligne. | © PHOTOPQR / Jean Francois Frey

Société

Plusieurs définitions posent clairement question en 2020, d’autant plus qu’elles sont généralement proposées en premier résultats sur Google.

 

« Présidente : femme d’un président », « mécanicienne : ouvrière exécutant à la machine certains travaux dans la confection en série de vêtements », « guerrière : jeune fille, jeune femme qui revendique avec agressivité et violence sa place dans la société. Militante infatigable de la condition féminine »…

Lire aussi > Noms de métiers : « Aucun obstacle de principe à la féminisation »

Ces définitions sont disponibles sur le site Larousse, actuellement, en 2020. Sur Facebook, Diane Moinet lance son coup de gueule contre le site internet et partage des captures d’écran de ces définitions pour le moins surprenantes.

Je me souviens du jour où j’ai appris avec stupéfaction que les dictionnaires n’étaient ni neutres ni objectifs, mais…

Publiée par Diane Moinet sur Jeudi 6 février 2020

Selon Larousse, une ambassadrice serait la femme d’un ambassadeur, ou encore une bouchère serait la femme d’un boucher, et travaillerait dans la boutique. En plus d’être profondément sexiste, ces définitions sont inexactes (sachant que la femme d’un boulanger n’est pas nécessairement boulangère, par exemple).

Des définitions encore disponibles via Google

Bien que certaines aient tout simplement été supprimées du site (comme « présidente »), d’autres définitions ont été modifiées. À présent, lorsque l’on tape « ambassadrice » dans la barre de recherche du site Larousse, on retrouve le mot masculin et le mot féminin avec la même définition.

Selon le site Larousse, "présidente" est "la femme d'un président"
Certains définitions ont été changées, comme ambassadrice qui est sur la même page qu’ambassadeur. © Capture d’écran larousse.fr

L’erreur serait-elle réparée ? Pas totalement. En tapant ambassadrice dans Google, le premier lien s’offrant à nous est celui du larousse.fr. Et lorsque l’on clique dessus, on lit bien « femme d’un ambassadeur ». Il en est de même pour mécanicienne, guerrière, et bouchère.

Lire aussi > L’égalité hommes-femmes dans le monde, ce n’est pas pour demain

D’autres mots restent également à revoir. Pour « ouvrière », la seule définition fait référence aux insectes, alors que « ouvrier » mentionne bien l’aspect de travailleur manuel.

Créé en mai 2008, le site larousse.fr était ouvert aux internautes qui souhaitaient ajouter des informations, de manière à contribuer Wikipedia. Sauf que depuis 2013, cet espace collaboratif est définitivement fermé. Alors serait-ce des anciennes pages restées actives, ou une véritable erreur du Larousse, aucune déclaration n’a été fait du côté de la maison d’édition.

CIM Internet