Paris Match Belgique

Consortium 12-12 : Sept millions d’euros déjà récoltés contre la famine

L'appel au don se poursuivra jusqu'au 31 décembre. | © Kay Nietfeld/dpa

Société

Les Belges mettent la main au portefeuille et sont généreux pour combattre la famine.

Le Consortium 12-12 a déjà récolté quelque sept millions d’euros dans le cadre de son action « Famine 12-12 », a indiqué son porte-parole Erik Todts samedi. Caritas International, Handicap International, Médecins du Monde, Oxfam Solidarité, Plan Belgique et Unicef Belgique constituent ensemble le Consortium 12-12.

Lire aussi : Famine 12-12 : le message de soutien des personnalités belges

L’action « Famine 12-12 » vise à combattre la sous-alimentation dont souffrent vingt millions de personnes au Soudan du Sud, au Nigéria, en Somalie et au Yémen. Le compteur des dons récoltés affiche déjà un montant de sept millions d’euros.

Le gouvernement flamand s’est par ailleurs engagé à verser un million d’euros supplémentaire. « Le gouvernement flamand n’a pas hésité à libérer 1 million d’euros pour l’action Famine 12-12. La situation au Soudan du Sud, Yémen, Somalie et au Nigéria est poignante. Tous les moyens financiers possibles sont nécessaires pour aider la population qui vit dans des conditions inhumaines« , a déclaré M. Bourgeois. Ce versement devrait être exécuté dans les prochaines semaines, selon M. Todts. Les dons proviennent de quelque 100.000 personnes, entreprises et organisations.

Lire aussi : Somaliland : aux portes de la famine

L’appel au don se poursuivra jusqu’au 31 décembre. L’argent servira aux actions des ONG axées sur la distribution de nourriture, l’approvisionnement d’eau potable et l’amélioration des conditions d’hygiène, les soins de santé, l’éducation et la protection de groupes vulnérables. Les dons sont les bienvenus sur le compte BE19 0000 0000 1212 ou via le site www.1212.be.

La pire catastrophe humanitaire depuis 1945

Comme l’a expliqué Erik Todts, le directeur du Consortium 12-12, à PUB.be, bien que la famine et la crise alimentaire qui affectent aujourd’hui l’Afrique et le Yémen constituent la pire catastrophe humanitaire depuis 1945, « l’attention générale accordée à cette crise reste réduite par rapport à son envergure. Vingt millions de personnes, dont 1,4 million d’enfants, sont en danger de mort. Il faut sensibiliser et mobiliser davantage le public afin de permettre aux organisations humanitaires d’agir massivement sur le terrain. Depuis la diffusion du spot TV, les dons ont fortement augmenté et des initiatives en faveur de ‘FAMINE 12-12’ démarrent partout dans le pays. Mais ce montant reste insuffisant au vu des besoins gigantesques sur le terrain. Pour sauver un maximum de vies, il faut encore étendre la mobilisation. Le soutien de chacun reste plus que jamais nécessaire ».

(Avec Belga)

CIM Internet