Paris Match Belgique

Boire deux pintes de bière serait plus efficace qu’un paracétamol

L'abus d'alcool est dangeureux pour la santé. | © ANDREAS GEBERT/dpa

Société

Combattre le mal par le mal. Selon une étude, boire deux pintes de bière soulagerait davantage qu’un paracétamol.

On pourrait croire que cette conclusion nous vient de notre oncle alcoolique. Pourtant, c’est bien celle d’une étude menée par des chercheurs de l’université de Greenwich. À travers 18 études, pour être exact, ils ont constaté que la consommation de deux pintes de bière pouvait réduire d’un quart la douleur physique. « L’alcool peut ainsi être comparé aux médicaments opioïdes comme la codéine », explique Dr. Trevor Thompason qui a dirigé l’étude, soulignant également que « l’effet était plus puissant que le paracétamol ».

Lire aussi : En Belgique, on fait la tournée minérale, et à Londres, on distribue des bières gratuites dès qu’il pleut

Si le taux d’alcoolémie atteint environ 0.08 gramme par litre de sang, le consommateur peut légèrement augmenter « son seuil de tolérance à la douleur » et ainsi « réduire légèrement voir considérablement l’intensité de sa douleur », peut-on lire sur le site de The Independent.

Mauvais pour la santé

Lire aussi : Nouvelle tendance : boire de la bière tout en faisant du yoga

Les chercheurs ont également expliqué que ses résultats « montrent que l’alcool est un analgésique efficace qui permet de diminuer efficacement la sensation de douleur, ce qui pourrait expliquer l’abus d’alcool chez les personnes atteintes de douleur persistante, malgré ses conséquences potentielles pour la santé à long terme ». Ses résultats ne signifient en aucun cas que l’alcool est bon pour la santé.

Mots-clés:
bière étude médicament
CIM Internet