Paris Match Belgique

Mimie Mathy crée le malaise avec ses propos sur le viol

Mimie Mathy crée le malaise avec ses propos sur le viol

Mimie Mathy aux César le 28 février 2020. | © David Niviere / ABACAPRESS.COM

Société

Invitée lundi sur le plateau de l’émission « Quotidien », Mimie Mathy a créé le malaise en évoquant la soirée des César et en dressant un parallèle entre le physique d’Adèle Haenel et le viol.

 

D’après un article Paris Match France de La Rédaction

Lundi 2 mars 2020, Mimie Mathy était l’invitée de Yann Barthès sur le plateau de son émission « Quotidien » sur TMC. Lors de son interview, la comédienne de Joséphine, ange gardien a livré une séquence étonnante lors de laquelle elle a fait un parallèle sur le viol et le physique.

Mimie Mathy était amenée à commenter les récents événements des César, cérémonie à laquelle elle a assisté vendredi dernier. L’actrice de 62 ans a notamment réagi au départ précipité d’Adèle Haenel, qui a quitté la Salle Pleyel en fin de soirée en signe de protestation lorsque Roman Polanski – accusé de viol – a remporté le César du meilleur réalisateur pour J’Accuse.

« Je n’ai jamais été violée, en même temps je n’ai pas le même physique »

« Moi je pense qu’il ne faut pas tout mélanger. J’ai adoré J’Accuse, je suis contre ce que Polanski a pu faire, mais à ce moment-là, il faut lui laisser faire aucun film depuis qu’il est en France. Donc, pourquoi ça sort maintenant ? Bien sûr qu’il faut lutter contre ça. Oui, il y a eu #MeToo, mais ça n’enlève rien au talent de Polanski. Mais après je comprends tout à fait [la réaction d’Adèle Haenel], je n’ai pas été violée, j’ai eu cette chance. En même temps, je n’ai pas le même physique, donc je suis un peu à l’abri… », a-t-elle dit en évoquant l’actrice de Portrait de la jeune fille en feu.

Lire aussi > Vidéo exclusive : « Bravo la pédophilie », la colère d’Adèle Haenel aux César 2020

« Ce n’est pas une question de physique », a rectifié Yann Barthès. « Non, non, mais c’est une question aussi de mentalité et c’est vrai que faut se battre contre ça, mais à ce moment-là il faut empêcher ces gens-là de faire des bons films », a conclu Mimie Mathy.

Ces déclarations n’ont en tout cas pas manqué de provoquer de nombreuses réactions choquées sur les réseaux sociaux.

CIM Internet