Paris Match Belgique

Martin Weill se prend un coup de sac à main dans un fief du FN

L'accueil chaleureux de Martin Weill à Hayange. | © Capture d'écran Twitter.

Société

Une habitante de Hayange évite les questions de Martin Weill de « Quotidien », avant de le frapper avec un coup de sac à main. 

Quand ce n’est pas des déclarations d’amour, ce sont des coups que Martin Weill reçoit. Le reporter de « Quotidien » s’est rendu à Hayange, commune de Moselle dirigée par un maire FN. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas été accueilli à bras ouverts par ses habitants. Lorsqu’il s’est approché de deux d’entre elles qui attendaient un bus, l’une d’elle a lancé : « Vous êtes de « Quotidien » ? J’en ai rien à foutre », avant de quitter l’arrêt de bus avec l’autre femme.

Lire aussi : Drague en direct : quand une militante de François Fillon aguiche un journaliste du « Quotidien »

Martin Weill ne s’est pas démonté et les a suivies en leur expliquant qu’il venait faire « un sujet sur le vote ». Son audace lui a coûté cher et a provoqué la colère de l’une d’entre elles qui a fini par lui donner un coup avec son sac à main. « Ben, il ne faut pas me frapper, pourquoi vous me frappez ? », lui a demandé le reporter de TMC calmement. « Bonne ambiance », a-t-il ensuite lancé.

Lire aussi : Yann Barthès ne recevra pas le FN dans « Quotidien »

Les journalistes de Yann Barthès ne sont pas toujours bien accueillis par le FN. L’animosité entre le parti frontiste, l’animateur et ses équipes ne date pas d’aujourd’hui. À l’époque du « Petit Journal » sur Canal+, Marine Le Pen refusait déjà de répondre à ses envoyés spéciaux, et leurs demandes d’accréditation aux meetings du FN restaient lettres mortes. Ce qui est désormais le cas avec « Quotidien ». En 2015, l’animosité avait dépassé un stade lorsque le député européen Bruno Gollnisch avait frappé des journalistes de l’émission de Canal+ avec un parapluie lors d’un discours de Marine Le Pen. Plus récemment, Paul Larrouturou a été évacué violemment par le service d’ordre du FN lors d’un déplacement de Marine Le Pen au Salon des entrepreneurs.

Mots-clés:
Quotidien fn martin weill
CIM Internet