Paris Match Belgique

10 dates clés de la lutte pour les droits des femmes en Belgique [VIDÉO]

10 dates clés de la lutte pour les droits des femmes en Belgique [VIDÉO]

Le 8 mars signe la journée internationale des droits des femmes. | © Belga Image

Société

À l’occasion de la journée internationale de la lutte pour les droits des femmes, nous vous proposons de découvrir 10 dates clés de ce combat en Belgique.

 

C’est un combat de longue haleine qui n’est pas encore gagné. Mais heureusement, depuis quelques années, les choses bougent dans le bon sens pour arriver à une égalité entre les femmes et les hommes. Il n’y a encore pas si longtemps, les femmes devaient demander l’autorisation à leur mari pour avoir un compte en banque ou pour avoir le droit de travailler. Retour sur 10 dates clés qui ont amélioré la condition des femmes.

Lire aussi > « C’est pas de tes roses que je veux, c’est la fin du patriarcat »

1880 : Pour la toute première fois, des femmes ont le droit de s’inscrire à l’université en Belgique. C’est l’Université libre de Bruxelles qui accueille ces trois étudiantes en 1880. Huit ans plus tard, Marie Popelin sera la première femme diplômée docteur en droit en Belgique par l’ULB.

1900 : Le début du vingtième siècle est un véritable tournant pour l’émancipation des femmes dans une société très patriarcale. Les femmes mariées ont enfin le droit d’obtenir un contrat de travail et d’encaisser leur propre salaire (maximum 75€ par an). Elles ont aussi dorénavant le droit d’épargner.

1948 : Même si après la Première Guerre mondiale certaines femmes obtiennent le droit de vote, il faudra attendre 1948 pour un suffrage universel « pur et simple ». En effet, avant cette date, les partis libéraux et socialistes craignaient une influence religieuse sur les femmes pour les élections. Seules certaines femmes obtiennent le droit de vote par « procuration ». En effet, les femmes héroïques, les veuves et les mères de soldats morts à la guerre ont le droit de voter. Ce droit posthume est donc un bulletin de vote que l’on attribue au mort, et non pas à la femme.

Lire aussi > 27 mars 1948 : Les femmes obtenaient le droit de vote aux élections législatives

1965 : Marguerite De Riemaecker-Legot est la toute première femme à devenir ministre en Belgique. Elle sera en charge du logement et de la famille dans le gouvernement Harmel. Elle sera même reconduite dans le premier gouvernement Vanden Boeynants, de 1966 à 1968. Elle cumule beaucoup de titres de « première » en tant que femme. Elle fut également, par exemple, la première femme belge à siéger au Parlement européen à Strasbourg.

1990 : L’interruption volontaire de grossesse est officiellement dépénalisée en 1990. Dans le texte de loi, il est ainsi écrit qu’il n’y aura pas « d’infraction » si un avortement est pratiqué avant la fin de la douzième semaine. Il peut également avoir lieu plus tardivement si la vie de la mère est en danger.

Vidéo de Marie Debauche

CIM Internet