Paris Match Belgique

Le confinement est prolongé jusqu’au 3 mai en Belgique

Confinement en Belgique

Les rues vont rester vides encore quelque temps. | © Aris Oikonomou / AFP

Société

Le nombre de morts reste élevé dans le pays (plus de 300 par jour). Le nombre d’hospitalisations a légèrement baissé au début du mois, mais il reste élevé avec 5 400 patients hospitalisés.

 

Le Conseil national de sécurité s’est réuni aujourd’hui afin d’étudier l’évolution de la situation dans le pays. Et sans surprise, la fin du confinement initialement prévue le 19 avril a été reportée au 3 mai. « Je crois que le CNS va devoir constater les faits, qui sont que l’on voit une amélioration de la situation mais que cette amélioration n’est pas suffisante. En particulier dans les unités de soins intensifs où l’on est presque à saturation », a indiqué dans la matinée le ministre-président wallon Elio Di Rupo, interrogé par la chaîne de télévision LN24. Le président de l’association des syndicats médicaux (Absym) Philippe Devos partage cet avis, pointant la situation dans les hôpitaux et une « pénurie » de médicaments et sédatifs qui est problématique pour les unités où des patients doivent être placés sous respirateur.

Lire aussi > Marius Gilbert : « Un déconfinement le 19 avril ? C’est trop tôt »

Afin de lutter contre la solitude, les personnes seules pourront recevoir la visite d’une seule personne. Cela concernera « les maisons de repos, les centres de soins et auprès des personnes handicapées », ainsi que les personnes isolées à leur domicile de manière générale.

La Première ministre Sophie Wilmès a annoncé que la Belgique avait « réussi à commander 134 millions de masques chirurgicaux et 24 millions de type FFP2 », à destination du personnel soignant et des travailleurs de première ligne. Les masques en tissus seront conseillés pour le reste de la population, tout en respectant les distances de sécurité. Sophie Wilmès rappelle que les consignes de bases doivent être maintenues plus que jamais, et que ces nouvelles mesures ne doivent en aucun cas signifier un relâchement.

Un long retour à la « normale »

L‘heure n’est pas encore au « déconfinement », même si c’est une étape qui se prépare déjà. Certains types de commerces, comme les jardineries ou les magasins de bricolage, pourront rouvrir leurs portes avec les mêmes mesures sanitaires que les grandes surfaces dès ce week-end. La Première ministre appelle au « bon sens » de chacun pour le respect des mesures. De plus amples informations devront suivre concernant les écoles, les restaurants, les bars et les autres types de magasins. En revanche, il est arrêté que tous les rassemblements de masse, comme les festivals, seront annulés jusqu’au 31 août inclus.

Lire aussi > La distanciation sociale sans doute nécessaire jusqu’en 2022

Selon Philippe Devos, il faudra maintenir certaines mesures même après la fin du confinement pour éviter une nouvelle flambée de contaminations. Des mesures de protection nécessaires au moins jusqu’à l’arrivée d’un vaccin, dans « 12-18 mois ». La distanciation sociale d’1m50 fait notamment partie de ces mesures.

« Les perspectives de lendemain meilleurs sont à portées de main », conclue Sophie Wilmès.

CIM Internet