Paris Match Belgique

Le 1er mois de mars depuis 18 ans sans fusillade à l’école aux États-Unis

Le 1er mois de mars depuis 18 ans sans fusillade à l'école aux États-Unis

Les ventes d'armes à feu ont massivement augmenté au mois de mars 2020 aux États-Unis. | © EPA / LARRY W. SMITH

Société

La plupart des écoles américaines ont fermé leurs portes, confinement oblige. Bilan du mois écoulé : il s’agit du premier mois de mars, depuis 2002, sans fusillade de masse dans un établissement scolaire aux États-Unis.

 

D’après un article Paris Match France de Kahina Sekkai

Le constat est marquant. Le mois qui vient de s’écouler était le premier mois de mars, depuis 2002, à n’avoir pas connu de fusillade de masse dans un établissement scolaire aux États-Unis. Le journaliste du Washington Post Robert Klemko a remarqué l’information le 13 avril, ce que des données agrégées par le National School Safety Center et les National School Safety and Security Services : chaque mois de mars, depuis 2002, a connu une fusillade dans un collège ou un lycée dans le pays. 2002 est l’année de naissance des lycéens qui seront diplômés à la fin de l’année : ils ont donc entendu parler, chaque année de leur vie, d’une fusillade à l’école.

Lire aussi > Aux États-Unis, près d’une fusillade de masse par jour depuis le début de l’année 2018

La raison de cette nouvelle, qui pourrait réjouir, est simple : la plupart des établissements scolaires ont été fermés afin d’éviter la propagation du nouveau coronavirus. « Quand cette pandémie prendra fin et que nous sortirons de cette réalité qu’est devenue la distanciation sociale, les armes à feu resteront. Y aura-t-il une augmentation des fusillades de masse, des fusillades dans les écoles, des fusillades à la maison, au travail, lors de concerts ? », a demandé sur Twitter Igor Volsky, le directeur exécutif de l’organisation Guns Down America.

Les ventes d’armes à feu en augmentation

Ce chiffre coïncide avec un autre : en mars, les Américains ont pratiquement battu le record du nombre d’armes à feu vendues en un mois. Selon les chiffres analysés par le New York Times, 1,9 million d’armes ont été vendues, contre près de 1,3 million en février. La dernière fois que les chiffres avaient atteint ces pics remonte à janvier 2013 : Barack Obama, tout juste réélu, venait d’annoncer qu’il comptait demander une régulation du droit du port d’armes après la fusillade de Sandy Hook, au cours de laquelle 27 personnes, dont 20 enfants, avaient été tuées. Cette idée du démocrate, qu’il avait avancée dès sa campagne présidentielle de 2008, avait déjà provoqué une augmentation de la vente d’armes à feu après son élection. Grâce au soutien apporté par Donald Trump au droit au port d’armes, les magasins de vente d’armes à feu comptent parmi les commerces indispensables et n’ont pas été fermés par le confinement.

Lire aussi > États-Unis : la tragique banalité des fusillades à l’école

Selon les données de l’organisation Everytown, 1 121 personnes ont été tuées dans des fusillades de masse (définies en tant que telles à partir de quatre victimes) entre 2009 et 2018 aux États-Unis. Treize fusillades ont eu lieu dans des établissements scolaires.

CIM Internet