Paris Match Belgique

Il y a 34 ans, le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl explosait

Il y a 34 ans, le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl explosait

Beaucoup de villages ont été détruits ou abandonnés à cause d'une radioactivité trop élevée. | © BELGA IMAGE / EPA / SERGEY DOLZHENKO

Société

Environ 125 000 personnes seraient décédées des effets directs de la radioactivité.

 

C’est un triste anniversaire que l’on célèbre ce dimanche. Il y a 34 ans, jour pour jour, l’histoire connaissait son pire accident nucléaire à Tchernobyl, en URSS. Suite à une série d’erreurs humaines durant un test de sécurité, la température du réacteur augmente dangereusement, et finit par exploser, provoquant un gigantesque incendie. Un nuage radioactif s’échappe de la centrale qui survolera une grande partie de l’Europe. Le jour même, la population locale n’est pas prévenue de l’accident, alors qu’une petite ville se situe à seulement 3 kilomètres de la centrale. Les habitants vivant dans les 30 kilomètres autour de la centrale seront évacués 30 heures après l’accident, le 27 avril dans l’après-midi.

Lire aussi > Chernobyl, la série qui fascine et fait réfléchir en Lituanie

Trente et une personnes décèdent immédiatement lors de l’explosion suite aux rayonnements radioactifs. Environ 300 000 soldats et volontaires se rendront sur place pour enfermer le réacteur dans un sarcophage de béton. Dans les mois qui suivirent, environ 600 000 ouvriers, les « liquidateurs », arrivèrent sur le site pour nettoyer le terrain environnant, quasiment sans protection. Beaucoup de villages ont dû être détruits à cause d’une radioactivité trop élevée.

Des centaines de milliers de personnes tomberont malades – le plus souvent atteintes de cancers – suite à la contamination. Des tonnes de nourriture présentant un taux trop élevé de radioactivité seront détruites dans de nombreuses régions d’Europe. Le nombre de personnes décédées des effets directs de la contamination est estimé à 125 000.

En juillet 1987, l’ancien directeur de la centrale nucléaire et deux de ses adjoints seront jugés pour leurs manquements. Ils écopent de dix ans de camp de travail chacun à l’issue de leur procès devant un tribunal de la Cour Suprême d’URSS. Les trois autres accusés, trois ingénieurs de la centrale, se voient infligés des peines de 5, 3, et 2 ans de prison.

Lire aussi > Tchernobyl : Le feu de forêt n’est qu’à « 1,5 kilomètre » de la centrale, selon Greenpeace [VIDÉO]

Une menace, toujours 34 ans plus tard

Le 5 avril dernier, un incendie de forêt est déclaré dans la zone d’exclusion entourant la centrale de Tchernobyl. Alors qu’Egor Firsov, à la tête du service d’inspection écologique, affirme une « radioactivité supérieure à la normale au cœur de l’incendie », les autorités ukrainiennes démentent l’information. Les incendies ont duré plus d’une semaine, malgré l’intervention de 400 pompiers. Selon une modélisation de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, la fumée des incendies aurait parcouru une bonne partie de l’Europe.

CIM Internet