Paris Match Belgique

Le Costa Rica légalise le mariage homosexuel, une première en Amérique centrale

costa rica mariage homosexuel

Alexandra Quiros et Dunia Araya, fraîchement mariées à Heredia ce 26 mai . | © Ezequiel BECERRA / AFP.

Société

Il est le 29ème pays au monde à autoriser le mariage entre conjoints de même sexe.

Le Costa Rica est devenu ce mardi 26 mai le premier pays d’Amérique centrale à autoriser le mariage homosexuel, une décision attendue suite à un jugement de la Cour suprême, mais la pandémie de Covid-19 a empêché l’organisation des festivités prévues.

Lire aussi > L’épouse de Mike Pence soutient un candidat qui veut emprisonner les homosexuels

La télévision publique et les réseaux sociaux ont annoncé cette légalisation en diffusant un programme spécial avec des rappels historiques sur la lutte contre les discriminations sexuelles et des messages de personnalités du monde entier réunis à l’initiative de la campagne « Sí Acepto Costa Rica ».

De nombreux couples s’étaient organisés pour se marier dès les premières minutes de l’entrée en vigueur de la mesure qui fait du Costa Rica le huitième pays du continent américain à légaliser le mariage pour tous, le premier en Amérique centrale et le 29ème dans le monde.

« Ce changement provoque une transformation sociale et culturelle significative qui va permettre à des milliers de personnes de se marier légalement », a commenté à la télévision le président Carlos Alvarado.

En août 2018, la Cour suprême du Costa Rica avait déclaré inconstitutionnelle l’interdiction du mariage entre partenaires du même sexe figurant dans le Code de la famille.

Une évolution majeure en Amérique latine

Elle avait donné au Parlement, où siègent de nombreux chrétiens évangéliques conservateurs, 18 mois pour modifier la loi et prévu que l’interdiction tomberait sinon automatiquement au terme de ce délai, ce qui a été le cas lundi à minuit.

La décision de la Cour suprême faisait suite à une décision de justice sept mois auparavant qui affectait tout le continent. Le 9 janvier 2018, la Cour interaméricaine des droits de l’homme (Cour IDH), institution émanant de l’Organisation des Etats américains (OEA), avait exhorté les pays de la région à modifier leur législation afin de reconnaître le mariage entre conjoints du même sexe, marquant une évolution majeure en Amérique latine.

Lire aussi > Premier mariage gay dans la famille royale britannique

L’organisation internationale ILGA (International lesbian and gay association) qui défend les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans et intersexuées, s’est félicitée. « Nous nous réjouissons avec vous: félicitations à tous ceux qui ont travaillé si dur pour que cela se réalise ! », a tweeté l’ILGA.

CIM Internet