Paris Match Belgique

Manifestation Contre Le Racisme : Sophie Wilmès invite les participants à « trouver une alternative »

manifestation contre le racisme bruxelles sophie wilmès

La Première ministre ce jeudi après-midi. | © BELGA / ERIC LALMAND.

Société

Des négociations sont en cours pour permettre sa tenue.

 

Interrogée à plusieurs reprises, ce jeudi en séance plénière de la Chambre, sur la question brûlante du racisme dans notre société, la Première ministre Sophie Wilmès a tenu à inviter les personnes qui souhaiteraient manifester dimanche à trouver une alternative.

Lire aussi > « Quotidien » : Éric Zemmour se fait dézinguer en direct par l’humoriste Thomas Ngijol

« J’invite à évaluer les conséquences (sanitaires) que cela pourrait avoir. 5.000 personnes pourraient en effet se mobiliser dimanche. Le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close (PS), est en discussion avec les organisateurs et j’espère qu’il trouvera avec eux une alternative », a confié la cheffe du gouvernement à propos de la protestation initiée par le mouvement Black Lives Matter (BLM) Belgium, prévue ce dimanche à 15h sur la place Poelaert.

Pas pour « museler la population »

L’interdiction des manifestations et des rassemblements de masse n’ont pas pour objectif de « museler la population mais bien d’empêcher la propagation du Covid-19 », a encore rappelé Sophie Wilmès.

Cette dernière a également annoncé que la conférence interministérielle contre le racisme allait être relancée, après avoir été mise à l’arrêt durant la crise du coronavirus (Covid-19). La ministre wallonne de l’Egalité des chances Christie Morreale (PS) avait déjà annoncé cette relance la veille.

Les différentes entités du pays avaient convenu le 19 février en comité de concertation de mettre sur pied une conférence interministérielle consacrée à la lutte contre le racisme. Celle-ci constitue la première étape d’une démarche devant accoucher d’un plan d’action national contre le racisme. Cette initiative fait suite à l’incendie criminel fin 2019 à Bilzen (Limbourg) d’un bâtiment destiné à accueillir des demandeurs d’asile, ainsi que les commentaires racistes diffusés sur les réseaux sociaux à l’occasion de la disparition d’un bateau de migrants à La Panne.

Lire aussi > Emma Watson : Taclée pour son « Blackout Tuesday », elle rectifie le tir (et la Toile applaudit)

À noter que seuls la N-VA et le Vlaams Belang n’ont pas exprimé de mots sur le sujet. « Choisissez votre camp. Sur ce débat, on ne vous entend pas », a d’ailleurs lancé la députée Groen Jessika Soors, à l’adresse de la N-VA.

CIM Internet