Paris Match Belgique

Un volcan se réveille en Islande, et la toile s’enflamme

Un volcan se réveille en Islande, et la toile s'enflamme

Éruption du volcan Grímsvötn en 2011. | © Bjorn Oddsson / AFP

Société

Les événements dramatiques s’enchainent cette année.

 

L’année 2020 n’a pas fini de sévir. Après les violents incendies en Australie, les tensions entre les États-Unis et l’Iran, une invasion de criquets en Afrique de l’Est, et évidemment, la crise du Covid-19 (et la quarantaine mise en place dans différents pays du monde), il semblerait que ce soit maintenant au tour d’un volcan islandais de marquer tristement l’année 2020.

Lire aussi > Après les incendies et les inondations, l’Australie observe d’impressionnantes tempêtes de poussière

La terre a tremblé dans le nord de l’Islande, où plus de 3 000 secousses ont été enregistrées en trois jours. Mais c’est au sud du pays que tous les regards sont tournés. Les autorités ont annoncé que le volcan Grímsvötn se préparait à entrer en éruption. Tout le monde se souvient encore de l’éruption du volcan Eyjafjöll en 2010 qui avait provoqué la formation d’un immense nuage de fumée et semé le chaos dans le ciel européen pendant un mois, avec plus de 100 000 vols annulés et huit millions de passagers bloqués.

La toile accuse le coup

Bien que les risques, cette fois, sont jugés plus faibles, le Grímsvötn en 2011 avait tout de même entraîné l’annulation de plus de 900 vols, les cendres ayant atteint le Royaume-Uni et les abords du continent européen. Avec le réveil de ce volcan, il n’en fallait pas plus à la toile pour s’enflammer et dresser la liste de toutes les catastrophes qui sont arrivées cette année… Et nous ne sommes qu’au mois de juin.

CIM Internet