Paris Match Belgique

Lisbonne repeint ses rues en bleu et se débarasse des voitures

Lisbonne repeint ses rues en bleu et se débarasse des voitures

Des rues de la capitale se débarassent des voitures, au plus grand bonheur des piétons. | © Instagram / regra_monastica

Société

En plus de rendre des rues piétonnes, Lisbonne veut également apporter de la couleur à ses artères.

 

Oubliez le goudron tristement gris. La capitale portugaise a misé sur le bleu pour afficher clairement la couleur : ici, les voitures ne sont pas les bienvenues. Si le message n’était pas assez clair, des inscriptions sur le sol signalent même aux piétons que « la rue est à vous ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lisboa without filters (@lisboawithoutfilters) le

La rue des Bacalhoeiros est la première rue de Lisbonne à avoir vu son sol se transformer en un océan azur. Comme l’indique Courrier international, deux autres rues de la capitale connaitront bientôt le même sort, les rues Nova da Trindade et João das Regras. Déjà célèbre pour sa rue rose, Lisbonne donne la couleur avec son choix du bleu. Cette piétonnisation ne permet pas seulement aux habitants et aux touristes de déambuler tranquillement, elle permet également aux commerçants de pouvoir installer une terrasse devant leur établissement jusqu’à 23 heures maximum.

Lire aussi > Du yoga au cinéma, à Lisbonne, la vie s’organise sur les toits

Des réactions mitigées

Cette réappropriation de l’espace publique est plutôt appréciée sur les réseaux sociaux, bien que selon Público, certaines critiques se font également entendre (notamment concernant le choix de la couleur). Dans ce post, montrant clairement la différence avant/après, un habitant apprécie la piétonnisation de sa rue mais se demande si le choix de la peindre en bleu est judicieux, sachant qu’après quelques verres, la chaussée sera « grise, tachée et dégoûtante ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

🐳Talking about ‘street art’…. . The street where i live, called Bacalhoeiros Street, in memory of all the stores where codfish (Bacalhau) was sold, has the blues. . The municipally painted the ground, as a way to distinguish it as a walkable and non-car street. Some of you can remember that ‘we’ already did the same with the pink street, near Cais Sodré. . I like the idea of a walkable city, where we use less cars and more bicycle and public transports, but i don’t know it this strategy of painting-the-streets-in-colours-that-after-a-few-dinners-drinks-outside-will-be-all-grey-and-stained-and-disgusting is the best we can do to identify and characterise the area at long term. Is this just show off and a mediatic thing? . What do you think? . . 🦕A rua onde moro, nomeada Rua Bacalhoeiros, em memória dos vendedores de bacalhau que aqui existiam, tem a cara azul! . O município pintou o chão, como uma maneira de a diferenciar como sendo uma pedonal. . Certamente lembram-se do que que também fizemos o mesmo com a ‘rua rosa cor de rosa’, perto do Cais Sodré. . Gosto muito da ideia de uma cidade que pode ser percorrida e vivida a pé, onde usamos menos carros e mais bicicletas e transportes públicos, mas creio que a ideia de pintarmos o chão com cores que depois de alguns dias se torna cinzentas, cheias de manchas e com um aspeto decadente seja uma ideia inteligente para caracterizarmos estas zonas a médio e longo prazo. Será isto sobretudo um truque mediático? . Qual a vossa opinião? . . #walk #terraces #ruabacalhoeiros #esplanadas #portugal #bluestreet #lisbonfood #lisbontasting #lisbontour #lisbonfoodtours #degustationlisbonne #airbnbexperiences #portuguesetastings #suckmycodtour #tastings #eatlikealocal #truexperience #foodwalk #17tastingsfoodtour #foodculture #lisboafood #visitegastronomique #lisbonnetourisme #safetravel #triptoportugal #travelaftercorona #foodtourguide #lisbongreencapital2020 #cml #medina

Une publication partagée par 17 Tastings Lisbon Food Tour (@suckmycodtour) le

Le journal portugais précise que d’autres initiatives du genre devraient avoir lieux dans une centaine d’endroits de la capitale, afin d’“agrandir les trottoirs et les terrasses”. Cette opération est pour l’instant en test jusqu’au 31 décembre. Si elle se révèle être un véritable succès, les rues seront alors pavées.

CIM Internet