Paris Match Belgique

Vers une phase 5 ? Le CNS n’a pas encore tranché

Sophie Wilmès conseil national de sécurité

La Première ministre Sophie Wilmès. | © Daina Le Lardic.

Société

Le Conseil national de Sécurité s’est réuni ce mercredi depuis 8 heures du matin pour décider des modalités de la phase 5 du déconfinement.

Que se passera-t-il en août ? Pour l’instant aucun changement dans la stratégie mise en place concernant le coronavirus dans notre pays n’a été annoncé. De fait, depuis le début du mois de juillet, on constate que le nombre de cas de Covid19 est de nouveau à la hausse, le taux de reproduction est de nouveau au-dessus de 1%, ce qui veut dire que l’épidémie se renforce même si cela reste modeste.

Lire aussi > La question du port du masque continue à faire débat

Par conséquent, le jeudi 23 juillet, le CNS évaluera donc si la phase 5 peut être lancée. Le gouvernement compte néanmoins s’attarder sur les secteurs qui sont toujours lourdement touchés par la crise. La Première minsitre rappelle d’ailleurs que si les boîtes de nuit sont toujours fermées ce n’est pas pour autoriser les apéros bondés dans les cafés, c’est dangereux et il est essentiel de respecter les règles. Le taux de contamination est d’ailleurs deux fois plus important chez les jeunes et jeunes adultes que chez les aînés depuis le début du mois de juillet. Ce mercredi 15 juillet, une jeune fille de 18 ans atteinte du coronavirus vient d’ailleurs de perdre la vie à la Bruxelles.

Pour ce qui est de la bulle sociale, 15 contacts différents par semaine sont toujours autorisés, pas plus. Une mesure contraignante, mais qui permet de limiter la propagation. Pour le retour des vacances, Sophie Wilmès rappelle que la Belgique a mis en place un système de code couleur pour les pays les plus touchés en Europe et que la mise en quarantaine est ainsi imposée pour les personnes s’étant rendues dans certains pays. Pour consulter la liste complète des pays concernés, rendez-vous sur le site du SPF Affaires étrangères.

Lire aussi > Confinement : Les « dommages sont énormes » sur les commerces

Finalement, Sophie Wilmès a expliqué que des travaux de préparation pour une éventuelle deuxième vague sont en cours, notamment en ce qui concerne les tests. La Belgique est dans le top 10 des pays ayant le plus testé les habitants, cette stratégie va continuer et se renforcer jusqu’au mois d’octobre. Toujours dans cette optique, 200 millions de masques chirurgicaux supplémentaires seront bientôt disponibles et 5 millions de masques en tissu seront également disponibles gratuitement en pharmacie.

La Première minsitre a conclu son discours en appelant à la prudence et en invitant chacun à respecter les règles.

CIM Internet