Paris Match Belgique

Un nouvel océan est en train de se former en Afrique

Un nouvel océan est en train de se former en Afrique

On est encore loin d'avoir un véritable océan. | © Pixabay

Société

Les scientifiques sont formels : un sixième océan verra bien le jour, mais pas pour tout de suite.

 

C’est l’un des endroits les plus chauds et aride du monde (avec des températures atteignant plus de 50°C en pleine journée), et pourtant, les scientifiques affirment qu’un océan est en train de se former en Éthiopie. C’est dans la région d’Afar, à l’est du pays, que le sixième océan est en train de prendre forme, nous apprend un article de NBC News. Cette nouvelle formation n’est pas le fruit du hasard : elle est provoquée par le mouvement des plaques tectoniques. En effet, le mouvement de ces plaques, poussant dans des directions opposées, forme un gouffre.

Lire aussi > Un « microcontinent » perdu découvert sous l’île Maurice

L’activité des plaques tectoniques est étudiée depuis de nombreuses années, mais ce sont grâce à des images satellite que les géologues ont pu mesurer l’évolution. Chaque année, le gouffre (formé en 2005) s’agrandit de deux centimètres. Visible à l’œil nu, il mesure aujourd’hui plus de 56 km. « Avec les mesures GPS, vous pouvez mesurer la vitesse de déplacement jusqu’à quelques millimètres par an », expliquent les scientifiques. « Comme nous obtenons de plus en plus de mesures du GPS, nous pouvons avoir une bien meilleure idée de ce qui se passe. »

Un nouvel océan, et un nouveau continent

« C’est le seul endroit sur Terre » où l’on peut étudier comment la croûte continentale devient une croûte océanique, explique un scientifique. Concrètement, la croûte continentale constitue l’armature des continents et des zones de fond marin peu profond (près des côtes), contrairement aux croûtes océaniques qui forment le fond des océans.

Cette évolution géologique, provoquée par un mouvement de plaque, n’est pas nouvelle dans cette région du monde. La séparation entre les plaques africaine et arabique ont déjà créé par exemple la Mer rouge et le golfe d’Aden. En plus de cet éloignement, deux plaques généralement associées à la plaque africaine se séparent également (la plaque somalienne et nubienne). À force, cette séparation crée une faille qui deviendra un jour un océan.

« Le golfe d’Aden et la mer Rouge inonderont la région de l’Afar et cette partie de l’Afrique de l’Est deviendra son propre petit continent séparé », explique les scientifiques auprès de NBC News. Ne jetez pas votre planisphère pour autant : notre planète n’est pas près de changer du jour au lendemain. La formation d’un sixième océan, avec la grandeur qu’on leur connait, prendra du temps. Selon les scientifiques, il faudra compter entre 5 et 10 millions d’années.

CIM Internet