Paris Match Belgique

Trump se vante d’avoir « excellé » dans un test cognitif, et la toile se moque ouvertement de lui

Trump se vante d'avoir "excellé" dans un test cognitif, et la toile se moque ouvertement de lui

Ce test permet en fait de déceler des maladies comme Alzheimer. | © Belga Image / Imago

Société

Les internautes félicitent le président d’avoir réussi un test qu’un « enfant de maternelle » passerait haut la main.

 

Dans une interview avec la chaîne Fox TV, le président américain Donald Trump a révélé des détails d’un test cognitif dans lequel il a selon lui « excellé ». Ce test comprend notamment une épreuve de mémoire qui, selon ses mots, a montré qu’il avait « l’endurance mentale » nécessaire pour diriger les États-Unis. En pleine campagne présidentielle, il a mis au défi son rival Joe Biden (âgé de 77 ans), face auquel il est en difficulté croissante dans les sondages, de le passer. « Vous avez besoin d’endurance physique« , a-t-il dit. « Vous avez besoin d’endurance mentale (…) vous devez être vif. Le président Xi est vif, le président Poutine est vif, Erdogan est vif. »

Lire aussi > Donald Trump décrit comme menteur et narcissique dans le livre explosif de sa nièce

« Les dernières questions sont beaucoup plus difficiles », a-t-il dit dans l’interview, au cours de laquelle il a mis en doute à plusieurs reprises les capacités mentales du candidat démocrate. Donald Trump a indiqué que le test comprenait par exemple « une question de mémoire ». « Ils vous disent de répéter des mots : personne, femme, homme, caméra, télé. J’ai dit oui, c’est personne, femme, homme, caméra, télé », explique-t-il. « Puis dix, quinze, vingt minutes plus tard, ils vous disent : ‘vous vous souvenez de cette première question ? Répétez’. Et vous dites : personne, femme, homme, caméra, télé. Et ils disent : c’est formidable, comment avez-vous fait cela ? Je le fais parce que j’ai une bonne mémoire », se vante Donald Trump, âgé de 74 ans. « Parce que je suis là, cognitivement. »

Sur Twitter, les internautes s’en donnent à cœur joie

L’interview a rapidement été tournée en ridicule sur les réseaux sociaux. « Un enfant de maternelle pourrait réussir le « test cognitif » de Trump. Mais je suppose que c’était le but, non ? », a tweeté un démocrate. « Pour sa défense, la première chose que mon grand-père a faite quand il a passé son test de démence a été de me mettre au défi de passer le test aussi », confie de son côté un internaute.

Les moqueries se multiplient sur Twitter. « Il est effrayant de voir l’homme le plus puissant du monde se vanter d’avoir réussi un test qu’ils font passer aux gens pour savoir s’ils devraient être autorisés à prendre le bus par eux-mêmes. – Stephen Colbert », repartage un internaute.

Les journalistes n’hésitent pas à rappeler sur Twitter à quoi sert exactement ce test. « Trump ne cesse de se vanter de son score aux tests cognitifs. Selon le créateur du test, « la raison pour laquelle la plupart des gens le passent est qu’ils commencent à remarquer un déclin mental. Ils ont oublié où ils ont garé la voiture, ne se souviennent plus des courses à faire, oublient sans cesse de prendre leurs médicaments » », explique dans un tweet William Wan, journaliste au Washington Post.

« À propos de ce test cognitif que Trump a réussi les doigts dans le nez : « Il n’est pas destiné à mesurer le QI ou les compétences intellectuelles en tout cas. Si quelqu’un obtient de bons résultats, cela signifie qu’il peut être exclu des troubles cognitifs qui accompagnent des maladies comme la maladie d’Alzheimer, les accidents vasculaires cérébraux ou la sclérose en plaques. C’est tout », complète sa collègue du Washington Post, Ashley Parker.

CIM Internet