Paris Match Belgique

MacKenzie Scott : L’ex-femme de Jeff Bezos fait un don de près d’1,7 milliards de dollars à des oeuvres caritatives

Scott MacKenzie Bezos

Mackenzie Scott, ex-femme de Jeff Bezos, en 2018. | © Jorg Cartensen / dpa / AFP.

Société

Sur le compte Twitter de MacKenzie Scott, créé il y a presque un an et demi, deux publications seulement. La première, publiée en avril 2019, annonce la fin de sa procédure de divorce avec Jeff Bezos. Dans le second, l’ex-femme du fondateur d’Amazon annonce avoir donné près d’1,7 milliard de dollars à différentes oeuvres caritatives l’année dernière. « Pour donner suite à l’engagement que j’ai pris l’année dernière de donner la majorité de mon patrimoine de mon vivant : https://bit.ly/3f8xSVO« , écrit-elle simplement, précisant également avoir changé de nom pour MacKenzie Scott et non plus MacKenzie Bezos.

La romancière devenue milliardaire suite à son divorce avec Jeff Bezos avec lequel elle est restée mariée 26 ans, écrit dans le document en pièce jointe : « Comme beaucoup, j’ai regardé les six premiers mois de 2020 avec un mélange de chagrin et d’horreur. La vie ne cessera jamais de trouver de nouveaux moyens de mettre en évidence les inégalités de nos systèmes ; ou de nous faire prendre conscience qu’une civilisation aussi déséquilibrée est non seulement injuste, mais aussi instable. Ce qui me remplit d’espoir, c’est la pensée de ce qui arrivera si chacun de nous réfléchit à ce qu’il peut offrir ».

Lire aussi > La somme hallucinante que Jeff Bezos a engrangé en une seule journée

Celle qui affirme « vouloir donner sa richesse jusqu’à ce que le coffre soit vide », explique ensuite la façon dont elle a procédé pour choisir les différentes oeuvres auxquelles faire un don : « L’automne dernier, j’ai demandé à une équipe de conseillers à but non lucratif, composée de représentants clés de groupes historiquement marginalisés en raison de leur race, de leur sexe et de leur identité sexuelle, de m’aider à trouver et à évaluer des organisations ayant un impact majeur sur diverses causes ». Elle donne ensuite la répartition suivante :

  • Équité raciale : 586 700 000 $
  • Fonds propres LGBTQ+ : 46 000 000 $
    Équité entre les sexes : 133 000 000 $
    Mobilité économique : 399 500 000 $
    Empathie et rapprochement des divisions : 55 000 000 $
    Démocratie fonctionnelle : 72 000 000 $
    Santé publique : 128 300 000 $
    Développement mondial : 130 000 000 $
    Changement climatique : 125 000 000 $

« Sur cette liste, 91 % des organisations d’équité raciale sont dirigées par des leaders de couleur, 100 % des organisations d’équité LGBTQ+ sont dirigées par des leaders LGBTQ+ et 83 % des organisations d’équité de genre sont dirigées par des femmes », ajoute-t-elle. La liste des 116 associations à but non lucratif, dont des universités, des groupes de développement communautaire et des organisations juridiques est également disponible.

Lire aussi > Les 10 milliards de Jeff Bezos peuvent-ils sauver la planète ?

L’année dernière, MacKenzie Scott a rejoint le programme « Giving Pledge », lancé il y a dix ans par le co-fondateur de Microsoft, Bill Gates, par Melinda Gates, et par l’investisseur Warren Buffett. Cette campagne consiste à encourager les personnes les plus fortunées des États-Unis à donner la majeure partie de leur argent à des fins philanthropiques. Jeff Bezos n’a quant à lui pas rejoint la campagne, bien qu’il ait annoncé séparément plusieurs engagements philanthropiques, notamment un fonds de 10 milliards de dollars axé sur le changement climatique au début de l’année.

CIM Internet