Paris Match Belgique

Voici pourquoi lorsque vous mangez une figue, vous mangez aussi un insecte

figue insecte

C'est la saison des figues ! | © Unsplash / Maria Teneva.

Société

Alors que nous sommes en pleine saison des figues, voici une anecdote originale que beaucoup ignorent.

 

Le saviez-vous ? Lorsque vous dégustez une figue juteuse, vous avalez parfois un insecte par la même occasion. Cette réalité s’explique par le fait que la figue n’est pas un fruit au sens botanique du terme. On parle plutôt d’une « fleur inversée » pour la décrire. Les petits filaments que vous retrouvez à l’intérieur de son enveloppe – et qui vous restent d’ailleurs souvent entre les dents – sont en fait des petites fleurs qui, une fois fécondées, donnent des fruits.

Lire aussi > 6 aliments riches en vitamine D pour se préparer à l’automne

Mais cette fécondation ne peut avoir lieu sans l’aide précieuse d’un insecte en particulier : la guêpe du figuier. Cette dernière va transporter le pollen nécessaire à l’éclosion des fleurs en même temps d’y pondre ses oeufs. Mais en s’immisçant dans l’opercule situé sous la figue, elle se brise les ailes et les antennes. Incapable de s’échapper du fruit, elle meurt et son corps sera progressivement décomposé par une enzyme végétale produite par le figuier, la ficine, qui va transformer le corps de la guêpe en protéines. Ce processus est appelé le mutualisme. Les oeufs déposés par la guêpe éclosent ensuite. Les guêpes mâles naissent sans ailes et sont uniquement voués à inséminer les guêpes femelles et leur créer des tunnels afin que celles-ci puissent aller polliniser d’autres figues en y déposant leurs oeufs. Et le schéma se reproduit ainsi éternellement…

Lire aussi > Petit-déjeuner : voici pourquoi vous devriez éviter de boire un jus d’orange frais le matin

Il convient cependant de préciser qu’il existe deux types de figues : les figues mâles et les figues femelles. Nous ne mangeons que les secondes. Cette stratégie du mutualisme que nous venons d’évoquer se déroule uniquement dans les figues mâles (que nous ne mangeons pas). En ce qui concerne les figues femelles, leur coque n’est pas suffisamment grande que pour pouvoir constituer un nid de larves. Il n’est cependant pas impossible que l’introduction malencontreuse d’une guêpe se produise, avec les mêmes conséquences mortelles pour l’insecte, seulement elle ne pourra pas y déposer ses oeufs. Son corps sera bien sûr décomposé par le même phénomène que décrit plus haut. Ainsi, même si une figue ayant contenu une guêpe se retrouve dans votre assiette, il n’y a pas d’inquiétude à avoir lors de votre prochaine dégustation !

Mots-clés:
fruits figue insecte
CIM Internet