Paris Match Belgique

Après le mouvement « Black Lives Matter », voici le nouveau nom de la marque de riz « Uncle Ben’s »

uncle-bens

"Uncle Ben's" fut la marque de riz la plus vendue aux États-Unis de 1950 aux années 1990. | © Flickr.

Société

Les nouveaux emballages avec le nouveau logo arriveront en 2021.

 

Cela faisait plus de 70 ans que la célèbre marque de riz portait le nom « Uncle Ben’s ». Depuis, le mouvement Black Lives Matter est passé par là, encouragé par l’assassinat de l’afro-américain George Floyd et qui s’est traduit par une vague de manifestations aux États-Unis et dans le reste du monde. Les grandes marques elles aussi, ont été exhortées à se moderniser. C’est le cas de célèbres références comme Aunt Jemima, Banania, Bamboula ou encore Uncle Ben’s.

Lire aussi > La réponse parfaite des supporters anglais face aux chants racistes (et affligeants) entendus en Bulgarie

Ce dernier avait annoncé  « que le temps est venu de faire évoluer la marque Oncle Ben’s, y compris son identité visuelle« . C’est aujourd’hui chose faite. Le géant de l’agro-alimentaire Mars a annoncé officiellement dans un communiqué, dévoilé ce mercredi 23 septembre, avoir rebaptisé la célèbre marque de riz par « Ben’s Original ».

Un nom choisi dans les années 40

Si le logo de ce visage souriant et aux cheveux grisonnants est resté gravé dans la mémoire collective, il n’en demeure pas moins un stéréotype racial de taille. Le nom « Uncle Ben’s » avait été choisi en référence à un excellent producteur de riz de Houston au Texas dont on ne sait pas très bien s’il a réellement existé ou pas. Quant au visage de cet « Uncle Ben’s », il s’agit de Franck Brown, un ami de la famille Mars, maître d’hotel très chaleureux travaillant dans un restaurant de Chicago. En 1946, la famille Mars demande à ce Monsieur Brown d’incarner ce fameux riz Uncle Ben’s.

Lire aussi > « Pull Up or Shut Up » : Le challenge qui invite les marques à déclarer leur nombre d’employés Noirs

Le terme « Uncle » est lui-même chargé d’une forte connotation raciale puisqu’il provient du fait que les Afro-Américains se voyaient refuser les termes de politesse. Ainsi dans le sud des États-Unis, les esclaves plus âgés se faisaient appeler « oncle » ou « tant » pour tout signe de respect. Ceci explique également le nom de la marque sirop « Aunt Jemima ».

Le nouveau nom de la marque sera visible sur les emballages à partir de l’année prochaine.

CIM Internet