Paris Match Belgique

La fausse bonne idée du lait d’amande, mauvais pour la santé et pour l’écologie

La fausse bonne idée du lait d’amande, mauvais pour la santé et pour l'écologie

La déception du lait d'amande. | © Pixabay / jennyleenaguirre

Société

Une poignée d’amandes contient autant d’apports nutritionnels qu’une bouteille entière de lait d’amande.

 

Le lait d’amande a la cote depuis quelques années. Avec son goût légèrement parfumé, il séduit de plus en plus de monde, que l’on soit vegan ou non. Pourtant, selon un article de Slate, le lait d’amande serait surtout une grosse arnaque.

Tout d’abord : son apport nutritionnel. Bien que les amandes soient riches en protéines et en fibres, ce n’est pas vraiment le cas du lait d’amande. Le site Mother Jones rapporte que 28 grammes d’amandes contiennent « six grammes de protéines (environ la valeur d’un œuf), trois grammes de fibres (une banane moyenne) et 12 grammes de graisses monoinsaturées et polyinsaturées (un demi avocat) ». Pour la même portion, le lait ne contiendrait qu’un seul gramme de protéines et de fibres, et 5 grammes de matières grasses. Concrètement, une poignée d’amandes contient autant d’apports nutritionnels qu’une bouteille entière de lait d’amande. Une information d’autant plus ahurissante que beaucoup de personnes choisissent cette boisson pensant qu’elle est plus saine que le lait écrémé.

Au niveau environnemental, la culture d’amande est catastrophique

Ensuite, son prix. Le lait demi-écrémé bio coûte environ 1€ le litre, contre 3,89 € pour le lait aux amandes bio. Un prix quatre fois supérieur qui ne se justifie pas par sa qualité, comme expliqué plus haut. D’autant plus que les bouteilles seraient surtout remplies d’eau. Slate explique que les bouteilles sont remplies de 6,5 % d’amande, et donc de plus de 90 % d’eau. Près de 4 € la bouteille pour 90 % d’eau, c’est plutôt cher. De plus, la production d’amande demande énormément d’eau, une catastrophe environnementale. Il faut quatre litres d’eau pour faire pousser une seule amande. À grande échelle, les conséquences sont considérables.

Lire aussi > Le lait de cacahuète finira-t-il par dépasser le lait d’amande ?

Malgré tout, la bouteille se vante d’avoir « 50 % plus de calcium que le lait ». Or, comment cela peut-il être possible sachant la faible proportion d’amande dans la bouteille ? Encore une fois, il faut chercher la réponse dans la liste des ingrédients, où l’on voit l’ajout d’un « mélange vitamines/minéraux ». Certaines marques utilisent également des petites quantités de carraghénane, un dérivé d’algue qui inquiète les scientifiques quant au risque d’inflammation gastro-intestinale. Faites donc attention au dos de votre bouteille la prochaine fois que vous achetez du lait d’amande.

CIM Internet