Paris Match Belgique

Une campagne proposant à une danseuse de se reconvertir dans la cybersécurité provoque une vague d’indignation

Une campagne proposant à une danseuse de se reconvertir dans la cybersécurité provoque une vague d'indignation

Pour beaucoup, cette affiche ne passe pas et ils demandent à protéger la culture. | © HM Government / Cyber First campaign

Société

Les internautes accusent le gouvernement conservateur de Boris Johnson de ne pas assez défendre la culture.

 

La crise sanitaire mondiale aura eu de nombreuses conséquences économiques, et le milieu culturel est particulièrement durement touché. Au Royaume-Uni, une campagne publicitaire – soutenue par le gouvernement – fait beaucoup de bruit. Sur l’affiche, on voit une danseuse de ballet lasser ses pointes avec pour légende : « le prochain emploi de Fatima pourrait être dans la cybersécurité (elle ne le sait tout simplement pas encore) ».

Lire aussi > Covid-19 : Dans une lettre ouverte, le secteur musical belge craint des conséquences désastreuses

Cette publicité a fait mouche, et de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer le mauvais goût de cette campagne sachant que des milliers de personnes perdent actuellement leur emploi dans le secteur de la culture. « C’est odieux. Pourquoi le prochain emploi de Fatima devrait-il être dans le domaine de la cybernétique ? Sa vie, sa joie, sa passion et son talent sont dans le ballet et notre monde en est plus riche. Nous devons prendre conscience de ce qui se passe », dénonce le Dr Zoe Harcombe. « Cette publicité est absolument dégoûtante ! Comment le gouvernement peut-il s’en tirer en publiant des documents aussi insultants ? Le prochain travail de Fatima sera sur la scène, là où elle doit être. Soutenir, financer et célébrer les arts », propose de son côté Harvey Morton. « Le prochain travail de Fatima devrait être dans les arts – le gouvernement ne le sait pas encore », parodie une autre internaute.

Les critiques envers le gouvernement pleuvent sur Twitter, l’accusant de ne pas aider suffisamment le milieu culturel. « J’imagine que le prochain travail de Fatima *pourrait* être dans le domaine du cybernétique – mais imaginez si nous avions un gouvernement qui n’était pas dirigé par un cirque de conservateurs ? Peut-être qu’elle n’aurait pas du tout besoin d’un « prochain » emploi », fustige le socialiste démocrate Liam Young.

Le ministre de la culture trouve cette campagne « grossière »

Le ministre de la culture, mais aussi de la technologie, est monté au créneau et a expliqué sur Twitter que le ministère ne soutenait pas cette campagne qu’il trouve à titre personnel « grossière ». « Il s’agissait d’une campagne menée par un partenaire qui encourageait des personnes de tous horizons à envisager une carrière dans la cybersécurité », explique Oliver Dowden. « Je veux sauver des emplois dans le secteur artistique, c’est pourquoi nous investissons 1,57 milliard de livres sterling. » 

Cette campagne, pour le moins maladroite, intervient quelques jours après l’annonce du plan économique du gouvernement, mettant l’accent sur les emplois « viables ». De nombreux artistes, souligne The Guardian, ont exprimé leur colère contre le gouvernement qui semble suggérer que leurs travails sont des « passe-temps de luxe » qui pourraient être abandonnés pour d’autres emplois. Selon l’Arts Council England, l’industrie des arts et de la culture contribue à l’économie britannique à hauteur de plus de 10 milliards de livres par an.

Cette publicité serait en fait issue d’une campagne de 2019, conçue donc avant la crise du coronavirus, et différents visuels montrent différents secteurs (pas seulement la culture). L’objectif de cette campagne était de montrer les opportunités existantes dans le domaine de la technologie.

CIM Internet