Paris Match Belgique

Le CSA enregistre un record de 20 000 plaintes pour la séquence jugée homophobe de Cyril Hanouna

L'animateur a réalisé un sketch que de nombreux téléspectateurs ont jugé nauséabond et à caractère homophobe. | © AFP PHOTO / JOEL SAGET

Société

Jugé homophobe par les associations LGBT, le bad buzz de Cyril Hanouna dans son émission « Touche pas à mon Poste » a fait l’objet de nombreuses plaintes en France mais aussi en Belgique.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a réceptionné de nombreuses plaintes relatives au canular à caractère jugé homophobe réalisé par le présentateur Cyril Hanouna dans son émission « Touche pas à mon poste » (TPMP). Selon l’AFP, le régulateur de l’audiovisuel recensait un record de 20 000 plaintes ce lundi 22 mai, en fin de journée. Un chiffre à mettre en parallèle avec les 36 000 plaintes reçues par le CSA sur l’ensemble de l’année 2016, tous programmes confondus.

Lire aussi : Sébastien Ministru à Cyril Hanouna : « On n’est pas énervés ou susceptibles depuis hier. On est énervés depuis des années ! »

Jeudi 18 mai, lors du prime-time de TPMP, l’animateur a réalisé un sketch que de nombreux téléspectateurs ont jugé nauséabond et à caractère homophobe. Après avoir placé une fausse annonce sur un site de rencontre à l’attention de personnes homosexuelles, Cyril Hanouna a piégé les répondants en direct en mimant une personne efféminée de manière lourdaude et en distillant des plaisanteries libidineuses.

Transfert de plaintes

Alors que le CSA français a reçu près de 18 000 plaintes pour cette séquence, le CSA belge indique avoir aussi été alerté par de nombreux téléspectateurs belges. « Le public belge a également réagi en adressant plusieurs plaintes au CSA belge, pointant soit C8 soit Plug RTL », précise l’organe de régulation. L’organe transmettra ces réclamations à son homologue français, qui est compétent pour les services audiovisuels produits dans l’Hexagone.

Il faut toutefois préciser que cette dernière n’a pas diffusé la séquence en question car elle était intégrée au ‘prime’ pour lequel RTL n’a pas acquis les droits.

C8 étant soumis au contrôle du régulateur audiovisuel français, le CSA va compiler l’ensemble des plaintes et les transférer vers son homologue compétent. Il « veillera au suivi du transfert de ces plaintes et sera attentif à la décision qui sera apportée par le CSA français », conclut-il.

(Avec Belga)

CIM Internet