Paris Match Belgique

On sait enfin pourquoi il est plus difficile d’apprendre une langue étrangère à l’âge adulte

On sait enfin pourquoi il est plus difficile d'apprendre une langue étrangère à l'âge adulte

C'est plus simple d'apprendre une langue quand on est enfant. | © Pexels / Olya Kobruseva

Société

Parler une langue étrangère demande de mobiliser les deux hémisphères de notre cerveau.

 

C’est bien connu : apprendre une nouvelle langue est plus facile quand on est enfant plutôt qu’à l’âge adulte. Afin de mieux comprendre comment fonctionnent le language et notre cerveau, des scientifiques ont mené une étude afin de voir quelles zones de notre cerveau l’apprentissage d’une langue stimulait en particulier. Ces travaux, publiés dans la revue de la Society for Neuroscience, expliquent que les deux moitiés du cerveau ne contribuent pas de la même façon lorsqu’une langue est apprise dès la naissance et lorsqu’elle est apprise à l’âge adulte.

Lire aussi > Quel est le meilleur âge pour apprendre une langue ?

De manière générale, le langage stimule le côté gauche de notre cerveau, alors que l’hémisphère droit aurait plutôt un rôle de soutien et prendrait le relais en cas de lésion de l’autre hémisphère, explique Sciences et Avenir. Cependant, les neuroscientifiques ont découvert que l’hémisphère droit pouvait jouer un rôle dans l’apprentissage d’une nouvelle langue à l’âge adulte. Grâce à des IRM, les chercheurs ont pu analyser l’activité du cerveau lorsqu’un adulte apprenait une langue. Bien qu’au début de l’apprentissage, la langue apprise se manifeste de la même manière que la langue maternelle, cela change au fur et à mesure.

Un changement d’hémisphère

Les scientifiques ont ainsi découvert que lorsque l’on parle, on stimule notre hémisphère gauche aussi bien pour la langue en cours d’apprentissage que pour notre langue maternelle. En revanche, concernant la compréhension écrite ou orale, les chercheurs ont découvert que contrairement à la langue maternelle, une langue en cours d’apprentissage stimule l’hémisphère droit de notre cerveau.

Lire aussi > Quand les jeux vidéo s’invitent en cours de langue étrangère

Ainsi, lorsque l’on parle une nouvelle langue apprise, notre cerveau actionne l’hémisphère gauche pour la parole, et l’hémisphère droit pour la compréhension, alors qu’il actionne seulement la partie gauche pour une langue apprise à la naissance. Cette découverte atteste pourquoi il est plus difficile d’apprendre à parler une nouvelle langue à l’âge adulte, même s’il est possible de la comprendre assez bien.

CIM Internet