Paris Match Belgique

Brexit : Londres dément tout progrès dans les négociations relatives à la pêche

Brexit : Londres dément tout progrès dans les négociations relatives à la pêche

 La rupture définitive aura lieu le 31 décembre 2020. | © T Monasse / Abacapress

Société

Il ne reste plus que quelques jours pour trouver une solution avant un « no deal ».

 

Un porte-parole du gouvernement britannique a réfuté que les négociateurs de l’UE et du Royaume-Uni sur le Brexit étaient proches d’un accord sur le sujet très sensible de la pêche au coeur des discussions sur un accord comercial. « Il n’y a pas de percée en ce qui concerne la pêche. Rien de neuf n’a été atteint aujourd’hui », a déclaré dimanche soir à Londres ce représentant. Plusieurs médias britanniques évoquaient auparavant un progrès en la matière, sur base de sources européennes.

Lire aussi > Le Royaume-Uni veut rester dans la zone de libre-échange… sans respecter les règles de l’UE

Britanniques et Européens sont entrés dimanche dans une phase d’intenses discussions jusqu’à lundi, considérées comme une dernière chance de conclure enfin un accord commercial post-Brexit et éviter un « no deal » en fin d’année. La rupture définitive aura lieu le 31 décembre 2020, date à laquelle les Britanniques, qui ont officiellement quitté l’UE le 31 janvier 2020, cesseront d’appliquer les normes européennes.

Le négociateur européen Michel Barnier doit faire un point des discussions aux états membres tôt lundi matin, lors d’une réunion de leurs ambassadeurs.
L’accès des pêcheurs européens aux eaux britanniques, un sujet hypersensible pour certains états membres, fait partie des trois points qui bloquent les discussions depuis mars, avec la façon de régler les différends dans le futur accord et les garanties exigées par l’UE en matière de concurrence en échange d’un accès britannique sans quota ni tarif à son grand marché.

Avec Belga

CIM Internet