Paris Match Belgique

Avec le coronavirus, 2021 sera marquée par un véritable baby-boom

covid, Belgique, grossesse

Rester confiné chez soi a une incidence. | © Pixabay

Société

Plus de bébés en 2021? C’est ce vers quoi la Belgique se dirige.

 

Ce lundi, le porte-parole de l’Association flamande des gynécologues, Johan Van Wiemeersch, était invité sur les ondes de Radio 1. Durant cet entretien, il a révélé que son secteur se trouvait lui aussi impacté par la crise sanitaire. Il estime que rien que dans son hôpital, le Saint-Augustin, la plus grande maternité du pays située à Anvers, plus de 500 naissances supplémentaires sont attendues en 2021.

Lire aussi > Risques, propagation… ces questions autour de la nouvelle souche de covid-19

Si une crise, qu’elle soit sociale ou économique, ne va pas nécessairement de pair avec une augmentation des naissances, celle engendrée par le coronavirus a clairement une incidence. Depuis 2010, le nombre des naissances ne cesse de diminuer en Belgique, mais la situation devrait s’inverser en 2021. Cette nouvelle année sera même marquée par un baby-boom selon le médecin. « Nous constatons une importante augmentation du nombre de femmes enceintes qui se rendent chez les gynécologues ».

Les mesures sanitaires en cause

De fait, rester confinés à la maison a permis aux couples de passer davantage de temps ensemble et donc, de concevoir davantage d’enfants. Cette augmentation de naissances signifiera irrémédiablement une hausse de la quantité de travail. Ainsi, une consultation est en cours pour déployer plus de sages-femmes et d’infirmières en 2021. Le temps que chaque mère passe à l’hôpital après avoir accouché pourrait également se voir raccourci. “Rien de tout cela n’a encore été décidé, mais nous devons anticiper cette croissance soudaine” , explique-t-il.

Lire aussi > À cause du coronavirus, 5 000 diagnostics de cancer n’ont pas été posés en Belgique

Pour conclure, Johan Van Wiemeersch a souligné le fait que la pandémie n’a pas eu d’incidence sur les consultations gynécologiques. En effet, certains spécialistes ont vu leur nombre de patients diminuer de manière accrue. Beaucoup de personnes craignaient de se rendre à l’hôpital au risque d’être contaminées par le nouveau virus. Mais les scientifiques ont très vite prouvé que le Covid 19 n’avait aucune conséquence négative sur la grossesse et le bon développement du foetus. Les futures mères n’ont donc pas hésité à franchir les portes des hôpitaux.

CIM Internet