Paris Match Belgique

Engagé pour les enfants défavorisés, Marcus Rashford s’indigne du contenu des repas gratuits

Engagé pour les enfants défavorisés, Marcus Rashford s’indigne du contenu des repas gratuits

À gauche, 30£ de nourriture. À droite, un repas scolaire gratuit d'une valeur de 30£. | © Twitter @Munchbunch87

Société

Le footballeur Marcus Rashford continue son combat pour les enfants défavorisés. Il a obtenu de nouvelles garanties de la part du Premier ministre britannique Boris Johnson, après que des photos du contenu des repas gratuits proposés aux familles dans le besoin ont provoqué la polémique.

 

D’après un article Paris Match France de Clémentine Rebillat

Du pain, deux carottes, deux pommes de terre, une conserve de haricots, deux morceaux de fromage, un petit sachet de pâtes, trois pommes, une tomate et trois desserts à boire. Voilà le contenu d’un panier gratuit censé nourrir un enfant pour plusieurs repas, au Royaume-Uni. L’image a été publiée sur Twitter par une mère de famille. « C’est censé valoir 30 livres. Je ferais mieux avec 30 livres, honnêtement », a écrit l’utilisatrice se présentant sous le nom de Roadside Mum. Chartwells, la société qui a fourni le colis, a cependant précisé que ce panier ne devait en fait compter que pour une semaine scolaire et qu’il avait coûté 10,50 livres pour la nourriture, l’emballage et la distribution. Le cliché a malgré tout été partagé des milliers de fois, au point de remonter aux oreilles de Marcus Rashford.

Le jeune footballeur britannique est engagé depuis plusieurs mois contre la précarité alimentaire des enfants défavorisés, en leur permettant d’accéder à des repas offerts. La campagne de repas gratuits a été lancée par le gouvernement britannique lors du premier confinement, alors que les écoles étaient fermées. Elle est destinée aux enfants bénéficiant normalement de la cantine gratuite. Les élus avaient ensuite décidé de la suspendre, provoquant la mobilisation de Marcus Rashford et de nombreuses personnalités. Le footballeur avait réussi à obtenir la prolongation de cette mesure jusqu’à Noël. Alors que le pays est de nouveau confiné, ces repas – fournis soit par bons d’achats, soit, comme ici, en paniers – ont de nouveau été mis en place. Mais leur contenu fait aujourd’hui scandale. « 3 jours de nourriture pour une famille… C’est insuffisant », a écrit sur Twitter Marcus Rashford, accompagnant ce message d’une image de ces fameux repas. « Imaginez que nous attendons des enfants qu’ils apprennent à la maison. Sans parler des parents qui parfois, doivent leur faire la classe, et qui n’ont probablement pas mangé du tout pour que leurs enfants puissent. Nous DEVONS faire mieux. Nous sommes en 2021 », a-t-il ajouté.


Le gouvernement n’a pas tardé à réagir. En réponse à Roadside Mum le ministère de l’Éducation a assuré se pencher sur la question, affirmant avoir des « directives et des normes claires pour les colis alimentaires, que nous espérons voir respectées ». Interrogé par la BBC sur la situation, le secrétaire d’État à l’Éducation, Gavin Williamson, s’est dit lui aussi « absolument dégoûté » par cette photo, indiquant que ce colis alimentaire gratuit pour les repas scolaires n’était « tout simplement pas acceptable » et que Chartwells, la société fournisseuse, s’est excusée. Sur Twitter, Keir Starme, leader du Parti travailliste, et chef de l’opposition, s’est lui aussi indigné face à ces images « honteuses », se demandant par la même occasion « où va l’argent ».

« Il m’a assuré qu’il était engagé pour corriger ce problème »

Mercredi, Marcus Rashford est allé encore plus loin en expliquant avoir eu le Premier ministre Boris Johnson au téléphone. « Nous avons eu une bonne conversation. Il m’a assuré qu’il était engagé pour corriger ce problème des colis alimentaires et qu’un examen complet de la chaîne d’approvisionnement était en cours. Il reconnait que les images de ces paniers partagées sur Twitter sont inacceptables. » Boris Johnson a répondu à ce message sur Twitter, en indiquant : « Je suis absolument d’accord avec vous, Marcus Rashford, ces colis alimentaires ne répondent pas aux normes que nous avons définies et nous avons clairement indiqué à l’entreprise en question que c’était honteux. Elle a, à juste titre, présenté ses excuses et accepté de rembourser les personnes concernées. »

En juin dernier, Marcus Rashford avait publié une tribune dans le Guardian expliquant que lui-même avait dû compter sur les repas gratuits à l’école, les petits déjeuners offerts et la mobilisation de voisins et d’entraîneurs. « Cela serait une injustice envers moi-même, ma famille et ma communauté si je ne me tenais pas ici aujourd’hui avec ma voix et ma plateforme pour demander de l’aide », avait-il lancé. En plus de la lutte contre la précarité alimentaire, il a également annoncé s’engager pour l’éducation en lançant un club de lecture pour les enfants, ainsi que la publication de plusieurs livres.

CIM Internet