Paris Match Belgique

Jay-Z se lance dans le juteux business du cannabis au profit des minorités

jay-z cannabis rihanna

Le rappeur philanthrope. | © MAXPPP.

Société

Le rappeur américain Jay-Z veut devenir un leader de l’industrie légale du cannabis aux États-Unis tout en soutenant les petites entreprises.

Le rappeur et producteur américain Jay-Z a lancé un fonds d’investissement de 10 millions de dollars pour soutenir les petites entreprises du secteur du cannabis appartenant à des Afro-américains ou à des sociétés contrôlées par des minorités visibles.

Lire aussi > La science sait enfin pourquoi le cannabis vous rend joyeux (et votre voisin parano)

Shawn « Jay-Z » Carter, qui veut devenir un leader de l’industrie légale du cannabis aux Etats-Unis, a pu rassembler cet instrument de capital risque après le rachat en décembre d’une plateforme de vente directe aux consommateurs en Californie, Caliva, et d’un fabricant de cannabis, Left Coast.

Rihanna parmi les investisseurs

« Avec un objectif initial de 10 millions de dollars de financements et une contribution annuelle d’au moins 2% du bénéfice net, nous nous concentrons sur la diversification du leadership commercial et la main-d’oeuvre », indique un communiqué de la société mère, The Parent Company (ex-Subversive Capital), dont Jay-Z est le « visionnaire en chef » (Chief Visionary Officer).

The Parent Company (TPCO), devenue une SPAC — un véhicule destiné à lever des fonds en Bourse — est cotée depuis la semaine dernière sur une plateforme financière canadienne, le NEO Exchange. La chanteuse Rihanna fait partie également des investisseurs.

Lire aussi > Quand le cannabis fait des Canadiennes de meilleures mères

La société s’engage à investir chaque année 2% de son résultat dans ce nouveau « Fonds d’investissement pour l’équité sociale », créé par le rappeur.

Avec Belga

CIM Internet