Paris Match Belgique

Justin Trudeau utilise le meilleur mème pour appeler à éviter les voyages

Justin Trudeau utilise le meilleur mème pour appeler à éviter les voyages

Justin Trudeau, le Premier ministre canadien. | © Justin Tang / Abacapress

Société

Un mème qui est devenu célèbre en seulement quelques jours.

 

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau s’est servi, dans un clin d’œil, du désormais célèbre mème de Bernie Sanders avec ses moufles pour inviter ses compatriotes à éviter les voyages et à rester chez eux à cause de la pandémie de Covid-19. Ce dernier a publié samedi sur son compte twitter une photo le montrant en train de donner une conférence de presse devant sa résidence. Derrière lui, on aperçoit le sénateur du Vermont assis sur le perron de la résidence avec la doudoune et les fameuses moufles tricotées qu’il portait lors de l’inauguration du président Joe Biden.

La photo, prise par un photographe de l’AFP, Brendan Smialowski, a été reprise par de très nombreux internautes qui l’ont utilisée à leur sauce en la superposant à des images connues. On peut ainsi voir le démocrate Bernie Sanders assis sur le trône de fer de la série Games of Thrones ou aux côtés de Roosevelt, Churchill et Staline à Yalta en 1945.

Le Premier ministre a accompagné la photo d’un texte soulignant à propos de cette « visite » virtuelle du sénateur de 79 ans que ce « n’est pas le moment de voyager ». « Restez à la maison. Et par là je veux dire votre propre maison« , écrit-il. Justin Trudeau avait insisté vendredi sur la nécessité d’éviter les voyages non-essentiels à l’étranger pour limiter la propagation du coronavirus et n’avait pas écarté la possibilité d’imposer une quarantaine obligatoire dans des hôtels aux frais des voyageurs à leur entrée au Canada.

Lire aussi > Interrogé sur Donald Trump, ce silence épique de Justin Trudeau fait le buzz sur la toile [VIDÉO]

Le Premier ministre canadien rappelle avec humour dans son tweet qu’un intrus s’était déja invité à une de ses conférences de presse : son plus jeune fils de 6 ans, dont le visage était brièvement apparu à une fenêtre de la résidence du Premier ministre, il y a un mois.

Avec l’AFP

CIM Internet