Paris Match Belgique

Covid-19 : Les plus pauvres subiront les effets de la crise pendant au moins dix ans

Covid-19 : Les plus pauvres subiront les effets de la crise pendant au moins dix ans

Une conséquence de la pandémie à long terme qui inquiète. | © Nicolas Landemard / Le Pictorium

Société

Entre 200 et 500 millions de personnes supplémentaires pourraient avoir basculé dans la pauvreté en 2020.

 

Si, en neuf mois seulement, les 1 000 personnes les plus riches au monde sont déjà parvenues à compenser les pertes subies en raison de la crise sanitaire, il faudra plus de dix ans aux personnes les plus pauvres pour se relever des impacts économiques de la pandémie, ressort-il du nouveau rapport d’Oxfam, intitulé « Le virus des inégalités » et publié le jour de l’ouverture de l’Agenda de Davos, organisé par le Forum économique mondial.

Lire aussi > Covid-19 : Oxfam craint une explosion de la pauvreté dans le monde

Selon le rapport, la crise pourrait accroître les inégalités économiques simultanément dans la quasi-totalité des pays du monde, une première depuis que ce type de données a commencé à être enregistré il y a plus d’un siècle. « À l’échelle mondiale, il pourrait falloir au moins 14 fois plus de temps à l’humanité pour que le nombre de personnes vivant dans la pauvreté retrouve le niveau enregistré avant la pandémie qu’il a fallu aux 1 000 milliardaires les plus riches, dont la plupart sont des hommes blancs, pour récupérer la fortune qu’ils avaient perdue », estime Oxfam.

Entre le 18 mars et le 31 décembre 2020, les milliardaires ont vu leur fortune augmenter de 3 900 milliards de dollars, « plus qu’il n’en faut pour financer la vaccination de la totalité de l’humanité et empêcher que d’autres personnes ne basculent dans la pauvreté des suites de la pandémie », pointe l’organisation. À l’inverse, entre 200 et 500 millions de personnes supplémentaires pourraient avoir basculé dans la pauvreté en 2020, vivant avec moins de 5,50 dollars par jour.

Avec Belga

Mots-clés:
pauvreté COVID-19
CIM Internet