Paris Match Belgique

Il y a 76 ans, le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau était libéré

Il y a 76 ans, le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau était libéré

Le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau. | © DPA

Société

Le 27 janvier est la journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste.

 

En raison de la pandémie de coronavirus, le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau célèbre le 76e anniversaire de sa libération en ligne cette année. L’an dernier, pour les 75 ans de la libération du camp de la mort allemand, de nombreux dirigeants provenant du monde entier avaient participé à la cérémonie autour de la célèbre porte de la mort.

Lire aussi > Ginette Kolinka, retour à Auschwitz

Cette année, le mémorial et musée d’Auschwitz a donné une place particulière aux enfants massacrés, emprisonnés et nés dans ce sinistre camp, symbole de la barbarie nazie. La cérémonie d’hommage est organisée en ligne cette année en raison de la pandémie de coronavirus qui a notamment conduit à la fermeture au public du site. La commémoration débutera à 16h00 avec les témoignages de deux survivants, Zdzislawa Wlodarczyk et Anita Lasker-Wallfisch. Des discours seront donnés par le président polonais Andrzej Duda et des diplomates israéliens et russes, suivis par des prières.

Il y a 76 ans, le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau était libéré
© Tobias Schwarz / AFP

Plus d’un million de personnes ont été exterminées à Auschwitz

Le site d’Auschwitz est fermé en raison de la pandémie de coronavirus. En 2020, Auschwitz n’a accueilli que 500 000 visiteurs soit presque cinq fois moins qu’en 2019. Si Auschwitz-Birkenau n’est pas le seul camp d’extermination créé par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale, il est devenu, de part son industrialisation de la mort, le symbole de toutes les victimes de la barbarie nazie et en particulier du martyre du peuple juif.

Lire aussi > « Et si une ado avait Instagram pendant la Shoah ? » : un projet qui fascine et dérange

Durant la Seconde Guerre mondiale, 1,3 million de personnes ont été déportées dans ce camp de la mort. Environ 1,1 million de personnes, dont 1 million de Juifs, y ont été exterminées, la plupart dans des chambres à gaz mais aussi par épuisement et mauvais traitements. Sur 6 millions de Juifs exterminés, 1 million l’ont été à Auschwitz qui fut la destination finale et le mouroir des Juifs d’Europe.

En Belgique, 25 835 personnes ont été déportées, du 4 août 1942 au 31 juillet 1944, depuis Malines vers Auschwitz. À la fin de la guerre, à peine 1 240 Juifs déportés sont revenus en Belgique, soit moins de 5%.

Avec Belga

CIM Internet