Paris Match Belgique

« Buffy » : Charisma Carpenter accuse le créateur de la série de harcèlement

Charisma Carpenter buffy

Charisma Carpenter en juin 2013. | © FREDERIC J. BROWN / AFP.

Société

Dix-huit ans après la fin de Buffy contre les vampires, Charisma Carpenter a dénoncé le comportement du créateur de la série, Joss Whedon, qui a selon elle fait naître une « condition physique chronique » dont elle souffre encore aujourd’hui.

D’après un article Paris Match France de La Rédaction

L’heure est venue pour Charisma Carpenter de raconter sa vérité. L’actrice accuse Joss Whedon – le créateur de Buffy contre les vampires dans laquelle elle jouait le personnage de Cordelia  – de harcèlement. « Pendant deux décennies j’ai tenu ma langue et j’ai même trouvé des excuses pour certains événements qui me traumatisent encore aujourd’hui. Joss Whedon a abusé de son pouvoir à de nombreuses occasions lorsque je travaillais sur le tournage de Buffy contre les vampires et Angel », a écrit l’Américaine qui affirme que l’attitude du producteur a « renforcé son anxiété de jouer, l’a mise en position de faiblesse et l’a fait s’éloigner » des autres acteurs.

Elle révèle aussi que ce qu’elle a vécu a fait naître une « condition physique chronique » dont elle souffre encore aujourd’hui. « Joss a l’habitude d’être cruel. Il a créé un environnement de travail toxique et hostile autour de lui depuis le début de sa carrière. » 

« C’était Joss le vampire »

Elle décrit notamment la manière dont il lui disait qu’elle était « grosse » quand elle était enceinte de 4 mois, répétait qu’il allait la virer. « Il était méchant et cinglant, dénigrant les uns devant les autres et avait des chouchous pour monter les gens les uns contre les autres pour qu’ils se battent pour avoir son attention et son approbation ».


Selon elle, lorsque Joss Whedon a appris qu’elle était enceinte, il l’a convoquée pour savoir si elle avait l’intention de garder le bébé. « Il a retourné ma féminité et ma foi contre moi, ajoute-t-elle. Il s’en est pris à mon personnage, s’est moqué de mes croyances religieuses, m’a accusé de saboter la série et m’a renvoyée sans cérémonie la saison suivante après mon accouchement ». À cette époque, Charisma Carpenter se sentait « impuissante et seule » et ce qu’elle a subi a aspiré d’après elle la joie de la maternité. « Et c’était Joss le vampire », glisse-t-elle encore.

Sarah Michelle Gellar s’exprime

Pendant toutes ces années, l’actrice de 50 ans « s’est terrée dans la honte et le silence » mais a fait le choix de raconter son histoire après que le « comportement abusif » de Joss Whedon a été dénoncé en juillet dernier par l’acteur Ray Fisher, qui a travaillé avec lui sur le tournage de Justice League. Le producteur n’avait pas voulu répondre publiquement à ces accusations qui ont mené à une enquête pour laquelle Charisma Carpenter a témoigné. A la suite de celle-ci, les studios Warner Bros avaient fait savoir qu’une « action corrective » avait été prise sans plus de détails. De son côté, Ray Fisher ne reprendra pas son rôle de Cyborg dans la franchise. « Cela me pose problème et m’attriste qu’en 2021, les professionnels doivent encore choisir entre lancer des alertes sur leur industrie ou la sécurité de l’emploi ». Elle conclut : « En tant que mère célibataire qui soutient financièrement sa famille, je suis effrayée. Malgré cette peur des conséquences sur mon futur, je ne peux plus rester silencieuse ».

Ces révélations ont poussé Sarah Michelle Gellar, star de la série des années 90, à diffuser également un communiqué sur Instagram dans lequel elle déclare ne pas vouloir « être associée à jamais au nom de Joss  Whedon ». Sans vouloir s’étendre davantage sur le sujet, elle écrit qu’elle est « du côté des victimes d’abus » et se dit « fière » qu’elles aient parlé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sarah Michelle (@sarahmgellar)

CIM Internet