Paris Match Belgique

La plus vieille brasserie au monde a été découverte en Égypte

La plus vieille brasserie au monde a été découverte en Égypte

Ce site alimentait le palais royal et les rites funéraires. | © Egyptian Ministry of Antiquities / AFP

Société

Il y a plus de 5 000 ans, cette brasserie alimentait le palais royal en bière.

 

Une brasserie de production à grande échelle, qui serait « la plus vieille » au monde, a été découverte en Égypte par une équipe égypto-américaine sur le site archéologique d’Abydos (sud), a annoncé samedi le ministère du Tourisme au Caire.

De la bière, boisson favorite de l’Égypte ancienne, était brassée sur ce site funéraire, selon le communiqué publié par le ministère sur sa page Facebook. « La mission archéologique égypto-américaine, dirigée par Matthew Adams de l’Université de New York et Deborah Vischak de l’Université de Princeton, a découvert ce qui semble être la plus vieille brasserie de production à grande échelle au monde », a précisé le communiqué.

Lire aussi > Les archéologues auraient localisé le tombeau où Cléopâtre a été enterrée après son suicide

Selon les scientifiques, 22 400 litres de bière étaient produits « en même temps ». La bière produite sur ce site était destinée à alimenter le palais royal et les rites funéraires. Les grands pots d’argile étaient remplis d’eau et de grains. La mixture était chauffée dans des cuves maintenues par des piliers d’argiles.

La plus vieille brasserie au monde a été découverte en Égypte
© Egyptian Ministry of Antiquities / AFP

La fabrique de bière « remonte probablement à l’ère du roi Narmer », a indiqué le secrétaire général du Conseil général des antiquités égyptien, Mostafa Waziri, cité dans le texte. Narmer est le premier roi qui unifia la Haute et la Basse-Egypte. Il a régné il y a plus de 5 000 ans et est considéré par certains comme le fondateur de la Première dynastie de pharaons.

Au-delà de ses usages rituels, la bière était une boisson très populaire dans l’Égypte antique, consommée dans toutes les classes de la population. Elle pouvait même servir de monnaie d’échange.

Avec Belga et l’AFP

CIM Internet