Paris Match Belgique

Le Texas privé d’électricité, la faute retombe sur les énergies renouvelables

Le Texas privé d'électricité, la faute retombe sur les énergies renouvelables

Certaines familles se sont même retrouvées sans électricité pendant plus de 48 heures. | © Matthew Busch / AFP

Société

Les énergies solaires et éoliennes sont devenues le parfait bouc émissaire de certains hommes politiques texans.

 

La vague de froid qui touche le sud des États-Unis depuis le début de la semaine prive de nombreux Américains d’électricité. Au Texas, plus de 674 000 foyers et entreprises restaient sans électricité jeudi matin. Certaines familles se sont même retrouvées sans électricité pendant plus de 48 heures. Pourtant, le Texas est connu pour être le premier producteur de pétrole et de gaz naturel du pays. Alors comment ce fait-il que cet État de 29 millions d’habitants se retrouve confronté à une telle crise ?

Face à la vague de froid qui a touché le pays, la consommation d’électricité a explosé dans de nombreux États du sud des États-Unis. Plusieurs centrales texanes fonctionnant au gaz naturel, à l’énergie éolienne ou au nucléaire et alimentant des villes comme Austin ou Houston ont vu leur fonctionnement perturbé par ces conditions extrêmes. ERCOT, l’entreprise en charge de la distribution énergétique au Texas, a déclaré dans la nuit de dimanche à lundi l’état d’urgence et décidé, par précaution, de couper certaines sources d’alimentation pour éviter une saturation du réseau.

Le Texas privé d'électricité, la faute retombe sur les énergies renouvelables
À Houston (Texas), le 17 février 2021. © Thomas Shea / AFP

Le Texas, connu pour ses températures plutôt chaudes, n’est pas habitué à avoir des hivers rugueux. Pour certains experts, le problème vient des infrastructures de ERCOT. « Il n’y a pas suffisamment de générateurs prévus pour l’hiver afin de répondre à une forte hausse de la demande », explique Ed Hirs, professeur d’économie à l’université de Houston. En effet, l’État du sud est plutôt habitué à connaitre un pic d’activité énergétique à la fin de l’été.

Les énergies renouvelables pointées du doigt

Si le Texas est, de loin, le premier producteur de pétrole brut et de gaz naturel du pays, il est aussi un poids lourd de l’éolien et de l’énergie solaire. Attaché à son indépendance dans ce domaine, c’est le seul État dont le réseau de distribution fonctionne en vase clos, ce qui l’empêche d’importer de l’énergie depuis le reste du pays. La crise actuelle souligne les limites de ce système.

Le Texas privé d'électricité, la faute retombe sur les énergies renouvelables
À Houston (Texas), le 17 février 2021. © Thomas Shea / AFP

« C’est un avertissement pour le monde entier que même des régions où l’énergie est abondante peuvent rencontrer des problèmes et cela peut être catastrophique », résume Michael Webber, professeur à l’université du Texas et directeur des sciences et technologies chez ENGIE à Paris.

Certains hommes politiques ont saisi cette opportunité pour critiquer ouvertement les énergies renouvelables et les désigner comme principal facteur des coupures de courant. Le député républicain du Texas Dan Crenshaw s’est notamment attaqué sur Twitter au prétendu manque de fiabilité de l’éolien, une énergie « trop subventionnée » à son goût. « Bref, les énergies fossiles sont la seule chose qui nous sauve », a-t-il fanfaronné.

Mais ces commentaires ont suscité de vives réactions, dont celle de Daniel Cohan, professeur d’ingénierie civile et environnementale à l’université Rice à Houston, qui a qualifié les propos du député de « profondément trompeurs »« Nous faisons face à une crise des systèmes énergétiques, pas seulement à une crise de l’électricité », a-t-il écrit sur Twitter. « Toutes nos sources d’énergie ont failli. Toutes sont vulnérables d’une façon ou d’une autre à une météo extrême et à des événements climatiques. Aucune n’était correctement préparée à de telles intempéries. »

Avec l’AFP

CIM Internet