Paris Match Belgique

Un clip anti-terrorisme d’un opérateur téléphonique au Koweït fait le buzz

Vidéo Société

Le clip a déjà été vu près de 4 millions de fois en quelques jours et partagé 5 000 fois sur Facebook. On y voit des hommes, femmes et enfants dans un bus implorer un kamikaze de ne pas perpétrer un attentat.

 

À l’occasion du jeûne du ramadan, Zain Telecom, le géant koweïtien des télécommunications présent en Irak, en Jordanie, au Liban, au Soudan et en Arabie Saoudite, a diffusé vendredi 26 mai une publicité qui prône la tolérance. Pendant la période du Ramadan, les publicités diffusées à la télévision sont des plus regardées et coûtent très chères au Moyen-Orient. Dans le clip aussi publié sur le compte YouTube de Zain et déjà visionné plus de 3,5 millions de fois, on y voit une foule scander « Vénère Dieu avec amour et non avec terreur », en poursuivant un kamikaze ceinturé d’explosifs.

Lire aussi > Le ramadan débute sous de grosses chaleurs

Pour la tolérance et contre la violence djihadiste

On y voit également un petit garçon qui ressemble à Omran Daqneesh, ce jeune Syrien devenu le symbole du cauchemar d’Alep, le visage en sang et recouvert de poussière après un bombardement des avions de Bachar al-Assad, ainsi que d’autres survivants d’attentats comme Ibrahim Abdulsalam, blessé lors d’un attentat à la mosquée du Koweït. La vidéo fait défiler des scènes de terreur de la guerre en Syrie et d’attentats dans d’autres pays revendiqués par des organisations djihadistes. Le clip se termine en feux d’artifice avec ce message : « confrontez votre ennemi avec la paix et non la guerre » et le slogan final « nous allons contrecarrer leurs attaques de haine avec des chants d’amour ».

L’image qui a fait le tour du monde : le petit garçon Omran Daqneesh – © BELGA/AFP

Lire aussi > Syrie en séries : Malgré la guerre, les feuilletons télévisés locaux font le bonheur des téléspectateurs

Si beaucoup d’internautes ont loué le message de paix qui était véhiculé, d’autres ont cependant accusé la marque de « récupération scandaleuse à des fins commerciales » comme l’évoque Ouest France. L’année dernière, le spot publicitaire de Zain avait été repardé plus de 13 millions de fois sur YouTube.

CIM Internet