Paris Match Belgique

Campagne contre le sexisme et renforcement des effectifs féminins à la STIB

Les conseillers sociaux de la STIB. | © STIB

Société

La STIB au féminin présent. Le plus important employeur de la région bruxelloise compte pas loin de 10.000 travailleurs dont encore trop peu de femmes. Afin de rééquilibrer cette situation, la société s’engage à renforcer rapidement le nombre d’effectifs féminins dans ses rangs. En avant toutes !

Tamara Eelsing, 47 ans, a rejoint depuis deux ans l’avant-garde féminin à la STIB au poste de « Diversity Manager ». Avec plusieurs de ses collègues, elle a été chargée de prendre les mesures spécifiques destinées à accroitre le nombre de collègues femmes au sein de la société, tout en se montrant attentive à leur épanouissement au travail.

Sa mission principale consiste à veiller sur le bien vivre ensemble de tous et de toutes, quel que soit l’origine, la langue, l’âge, le statut ouvrier ou employé ou encore, le handicap. La STIB est une entreprise riche de sa diversité et un meilleur équilibre du genre en fait pleinement partie. Avec son équipe, Tamara veille à préserver et à renforcer cette valeur essentielle. « Concrètement, je m’occupe des stratégies diversité mises en place et des actions à entreprendre pour les réaliser ».

Des postes techniques parfois plus difficilement accessibles

Parmi ces objectifs inscrits dans un avenir proche, l’engagement des femmes à la STIB est l’une de ses priorités puisqu’actuellement, sur un total de presque 10.000 collaborateurs, seul 11,22% sont des femmes. Pourquoi vouloir en compter davantage ? « La mixité est enrichissante, elle induit une meilleure ambiance et renforce le climat de travail serein et performant au sein de l’entreprise. De plus, en toute logique mathématique, plus de 50% de la population bruxelloise sont des femmes. Il est donc important que notre personnel soit représentatif des voyageurs et des voyageuses », répond Tamara.

Plus facile à dire qu’à faire, car même si chaque année la croissance de la STIB se poursuit et que la nécessité se fait jour d’engager un millier de travailleurs supplémentaires, un certain nombre de postes semblent être encore rédhibitoires aux yeux des candidates potentielles. Peu d’entre elles entreprennent des études techniques, et donc peu sont disponibles sur le marché du travail pour ce type d’activités.

« En dépit des efforts consentis, il est vrai que les postes plus techniques trouvent difficilement preneuses » nous confie Tamara. Par contre, pour les postes administratifs tout comme pour les postes de conduite, que ce soit pour les bus, les trams ou les métros, la présence féminine prend de l’ampleur : la STIB pourvoit à l’écolage.

Un support psychologique pour le bien-être au travail

Marie Puttemans, 35 ans, a rejoint la STIB en 2012 en tant qu’expert HR. Psychologue de formation et actuellement « Well-Being Manager », elle est à la tête d’une équipe de huit personnes dont sept conseillers sociaux affectés à l’aide du personnel sur le terrain et une « Project Manager » très mobilisée par la question du télétravail. Dans le cadre du Covid, une enquête a été menée auprès de 600 collaborateurs effectuant du télétravail.

Le risque d’être exposés au mal-être durant cette période est identique pour tout le monde (homme et femme). Toutefois, les parents avec enfants en bas âge ont rencontré plus de difficultés pour concilier vie privée et professionnelle. Des mesures d’aide sont prévues et chaque membre du personnel peut bénéficier gratuitement d’un accompagnement relatif à des sujet privés ou professionnels. « Notre rôle est avant tout un rôle d’écoute et de conseil. En parallèle, les collaborateurs et leurs ayant droits ont la possibilité de faire appel à un psychologue externe (via notre EAP – Employee Assistance Program) en toute confidentialité pour cinq séances payées par l’employeur » nous explique Marie.

Marie Puttemans, Well-Being Manager à la STIB ©STIB

Le nombre d’interventions des conseillers sociaux est en augmentation permanente (en moyenne 600 interventions par mois) et les appels vers l’EAP ont également augmenté depuis janvier 2021. « A l’heure actuelle (en temps de Covid), nous sommes confrontés à l’accroissement des problématiques privées mais également à celles liées aux relations de travail. De surcroit, le management demande également du soutien et est en recherche de guidance dans la gestion de leur équipe. Le fait d’avoir une équipe disponible en première ligne permet d’identifier les problématiques rapidement et d’agir de manière adaptée ».

Une campagne contre le sexisme pour tous

Une campagne d’information débutera dès le 8 mars prochain pour se pencher sur la question du sexisme en entreprise. Le sexisme est un problème sociétal qui se reproduit, comme dans tout microcosme, également au sein de la STIB. L’entreprise ne reste cependant pas silencieuse à ce sujet et s’engage à informer et former ses collaborateurs pour combattre cette dérive. « Trois séquences sont prévues, explique Tamara : une information, une sensibilisation sur la manière de reconnaître une situation sexiste et une autre pour attirer l’attention des témoins assistant à une scène de sexisme. » Bien sûr, la STIB est consciente que les mentalités ne vont pas changer en un jour, mais Tamara et Marie, elles, croient en leur mission : un changement culturel majeur est en train de s’opérer et une mixité bien comprise ne pourra qu’exercer un effet bénéfique sur le bien-être de chacun au sein de l’entreprise.

 

Tamara Eelsing, Diversity Manager à la STIB. ©STIB

Quelques chiffres sur la STIB

• La STIB comptait 9.843 collaborateurs au 31/12/2020.

• 1.300 recrutements ont été réalisés en 2020 (mobilité interne + externe) dont 540 agents de conduite, 251 ouvriers techniques et agents de sécurité, 470 employés et cadres et 82 agents multimodaux juniors. Parmi le personnel de conduite engagé, la majorité l’ont été pour le bus.
• Nous comptions 1.104 femmes au sein de l’entreprise, soit 11.22% du personnel.

• Le service recrutement a reçu plus de 40.119 sollicitations, soit près de 3.350 par mois en moyenne

• En 2021 la STIB recherche 766 nouveaux collaborateurs. Plus d’infos sur www.jobs.stib.be

 

CIM Internet