Paris Match Belgique

Burger King abdique et met fin au sondage sur le Roi Philippe

Après la victoire du Roi des Belges, Burger King se renomme sobrement Burger. | © Facecook/Burger King Belgique

Société

La chaîne de fast-food américaine a fait fort pour son arrivée en Belgique. Après avoir demandé aux Belges de choisir entre le Roi Philippe et le « Roi des Burgers », Burger King perd son titre de noblesse face à la victoire du Roi des Belges.

Burger King ouvre son premier établissement belge fin juin à Anvers mais la chaîne de fast-food est déjà sous le feu des projecteurs depuis quelques jours. La raison ? Une campagne publicitaire audacieuse qui n’a pas plu au Palais royal. En effet, dans une vidéo diffusée sur whoistheking.be et relayée sur les réseaux sociaux, le remplaçant du Quick demandait aux Belges de choisir entre le « King Philippe » et le « Whopper Ier », le burger phare de la marque. « Deux rois, une seule couronne, qui règnera ? ». Celui qui votait pour le monarque belge devait confirmer son choix, après la remarque du groupe américain : « C’est pas lui qui vous fera cuire des frites ». S’il persistait, l’enseigne insistait elle aussi : « Pointez-vous chez lui à 23 h sans prévenir pour voir… »

Le sondage devait continuer jusqu’au 19 juin mais Burger King y a mis fin ce 31 mai : « Résultat du vote : 51 % pour le Roi des Belges. De toute façon, il n’était pas si drôle que ça, ce jeu. On abdique », peut-on lire sur la page Facebook de Burger King Belgique. Sur le site de la campagne, on peut dorénavant lire « il n’y a pas de place pour deux kings en Belgique », avec le nouveau logo de la marque. Burger King perd son titre de noblesse et se renomme sobrement « Burger ». Le sondage est terminé, le Roi des Belges a triomphé.

Lire aussi : Un employé livre des secrets croustillants sur Mc Donald’s

Résultat du vote : 51% pour le Roi des Belges. 🇧🇪👏🏼👑. De toute façon il était pas si drôle que ça ce jeu. On abdique.

Publié par Burger King Belgique sur mercredi 31 mai 2017

L’image du roi est soumise à autorisation

Cette publicité n’était pas du tout du goût du Palais. Lequel a rappelé que « l’utilisation de l’image du Roi est soumise à autorisation ». Pierre Emmanuel de Bauw, porte-parole du Palais royal a expliqué à l’AFP : « Dans ce cas précis, aucune demande ne nous a été adressée. Comme c’est une utilisation à des fins commerciales, nous n’aurions pas donné notre autorisation ». « Nous désapprouvons cette manière de procéder », a-t-il ajouté. Quant à la question de savoir si le Palais comptait engager des poursuites, il a répondu: « pour l’instant nous prenons contact avec Burger King ». « De son côté, Burger King assure n’avoir reçu, pour l’heure, aucune notification du Palais et précise que sa campagne publicitaire fait appel ‘au second degré, voire au 3e degré’ », a précisé  7sur7.

(Avec Belga)

CIM Internet