Paris Match Belgique

Le terrifiant témoignage d’une victime d’Harvey Weinstein, qui lui aurait laissé les testicules en sang avant de s’enfuir

Le terrifiant témoignage d'une victime d'Harvey Weinstein, qui lui aurait laissé les testicules en sang avant de s'enfuir

Harvey Weinstein. | © Johannes EISELE / AFP

Société

Ce récit vient appuyer les nombreux témoignages d’autres victimes qui expliquaient avoir vu « de grandes cicatrices » au niveau des testicules d’Harvey Weinstein.

 

Les victimes d’Harvey Weinstein continuent aujourd’hui encore de s’exprimer et de raconter leur terrible calvaire. Jugé coupable d’agression sexuelle et de viol en février 2020, l’ancien producteur de cinéma purge actuellement une peine de 23 ans de prison. Si ce procès réunissait une centaine de femmes pour la partie civile, de nouvelles victimes continuent à prendre la parole et à confier leur traumatisme.

C’est notamment le cas d’Hayley Gripp, qui a déposé une plainte auprès de la Cour supérieure de Los Angeles, comme le révèle un article du Los Angeles Post. Nous sommes en novembre 2012. La jeune femme âgée de 19 ans prend un café dans le bar de l’hôtel Hilton à Beverly Hills, quand une associée du producteur vient l’aborder. Cette femme propose à Hayley Gripp, alors jeune ambassadrice de la Fondation du syndrome de la Tourette (maladie dont elle souffre), de rencontrer un producteur afin de discuter de son engagement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Hayley Gripp®️ (@itshayleygripp)

« Tu n’as qu’à prétendre que tu es avec quelqu’un comme Zac Efron. »

La jeune femme qui souhaite devenir actrice accepte. Elle est amenée à une suite de l’hôtel où Harvey Weinstein se présente comme un certain « Dom ». Il lui propose un verre de vin qu’elle refuse car elle n’a pas encore le droit (l’âge légal est de 21 ans aux États-Unis). Ce dernier lui dit alors que « c’est mal élevé de ne pas accepter le verre de quelqu’un qui te nourris et t’offre son hospitalité », rapporte le Daily Mail. Après avoir bu quelques gorgées, Hayley Gripp perd subitement connaissance. Lorsqu’elle revient à elle, elle est allongée sur une table alors qu’Harvey Weinstein la touche aux parties génitales sans son consentement. « Tu es si mouillée et serrée. Tu es vierge n’est-ce pas ? », lui lance alors l’homme. « Tu n’as qu’à prétendre que tu es avec quelqu’un comme Zac Efron. »

Lire aussi > Les tombeuses de Weinstein

En total état de choc, la victime n’a pas réalisé que « les doigts de Weinstein étaient dans son vagin jusqu’à ce qu’elle sente le métal froid de sa montre contre sa peau », précise la plainte. Pour s’échapper, Hayley Gripp a alors « poussé de toutes ses forces » avec ses bras, cassant un de ses faux ongles sur la table. « Mme Gripp a ensuite planté Weinstein sur la partie inférieure de son scrotum avec son ongle cassé et pointu. » « Weinstein a poussé un cri silencieux et a attrapé sa main, provoquant par inadvertance le déplacement de son ongle vers le haut et l’intérieur, plus profondément dans son scrotum », peut-on lire dans la plainte.

Garder le silence ou finir en hôpital psychiatrique

Alors qu’Harvey Weinstein perdait énormément de sang, Hayley Gripp en a profité pour s’enfuir. La dame qu’elle avait rencontrée auparavant l’a alors mise en garde, lui disant qu’elle finirait en hôpital psychiatrique si elle racontait ce qu’il venait de se passer, en mettant tout sur le compte de son syndrome de la Tourette.

Lire aussi > Sia révèle avoir protégé Maddie Ziegler, la jeune danseuse de son clip « Chandelier », des griffes d’Harvey Weinstein

La jeune femme explique qu’elle ne connaissait pas la véritable identité de son agresseur (qui s’était présenté comme « Dom »), et qu’elle l’a découverte avec le début de l’affaire en 2017. Souffrant de stress post-traumatique, elle souhaite qu’Harvey Weinstein « ainsi que ceux qui l’ont aidé à perpétrer ces crimes d’agression sexuelle et de tentative de viol [soient] tenus pour responsables d’avoir ruiné sa vie ». Son récit vient également appuyer les nombreux témoignages d’autres victimes qui parlaient des parties génitales déformées d’Harvey Weinstein, expliquaient avoir vu « de grandes cicatrices » au niveau des testicules.

L’un des avocats d’Harvey Weinstein a déclaré que l’accusé « nie catégoriquement les allégations formulées à son encontre » et qu’il avait « l’intention de se défendre vigoureusement contre cette action en justice ».

CIM Internet