Paris Match Belgique

Plusieurs attaques à Londres : le point sur la situation

La capitale britannique bouclée par la police. | © BELGA/AFP PHOTO/DANIEL SORABJI

Société

Deux semaines après l’attentat de Manchester, des attaques, qualifiées de « terroristes », ont touché le centre de Londres samedi soir. Au moins six personnes ont été tuées et plus de quarante blessées. 

Un incident dont la nature exacte reste encore inconnue a eu lieu ce samedi soir vers 23h30 (heure française) à Londres. Une camionnette, roulant « probablement à environ 80 km/h », a foncé sur des piétons sur le London Bridge. Peu après, des attaques au couteau ont été signalées à Borough Market et dans le quartier du Vauxhall. Selon des témoins, la présence policière sur place est impressionnante, alors que l’axe routier concerné a été fermé à la circulation dans les deux sens. « J’ai vu une camionnette rouler en zigzag en tentant de faucher un maximum de personnes. Les gens essayaient d’échapper à la course du véhicule. J’ai ensuite essayé d’aider les blessés, des jeunes essentiellement », a raconté un témoin Alessandro, à la BBC.

Le bilan provisoire est de six morts et 48 blessés, selon la police. Les Affaires étrangères ne disposent à ce stade pas d’informations concernant d’éventuels Belges parmi les victimes.

© BELGA/AFP PHOTO/Chris J Ratcliffe

Lire aussi > Attentat de Manchester : Une explosion fait 22 morts et 59 blessés dans un public très jeune

La camionnette se dirigeait, depuis le centre de la ville, vers la rive sud de la rivière. Les services ambulanciers ont envoyé différentes équipes sur place, et demandent à la population d’éviter cette zone de la ville. Des personnes armées de couteaux seraient sorties de la camionnette. Peu après, la police londonienne a aussi indiqué sur Twitter intervenir pour un « incident majeur » à Borough Market -l’un des plus grands et anciens marchés alimentaires de la capitale anglaise- où des coups de feu ont été entendus, ainsi que dans le quartier du Vauxhall, un quartier festif, peu de temps après avoir précisé être présente sur le pont de Londres.

« Je suis venu voir ce qui se passe et je suis tombé sur un chef cuisinier qui avait du sang sur l’épaule. Il était sous le choc. Il m’a dit que trois personnes avaient attaqué son restaurant avec des couteaux et des machettes », a raconté à l’AFP Gerard Kavanar, 46 ans, qui habite dans le quartier. Situé sur la rive sud de la Tamise, le Borough Market est tout proche de ce pont, où des témoins font état de plusieurs blessés et d’une présence importante de la police et des services de secours. Le quartier du Vauxhall se trouve aussi le long de la Tamise, sur la rive sud.

BELGA/AFP PHOTO/DANIEL SORABJI

Le Royaume-Uni, victime à répétition

Deux semaines après l’attentat de Manchester, les faits font penser à l’attaque qui avait ébranlé Londres le 22 mars, quand un homme de 52 ans, Khalid Masood, avait foncé sur des passants sur le pont de Westminster, tuant quatre personnes avant de se diriger vers le Parlement, où il avait poignardé à mort un policier avant d’être abattu par d’autres officiers.

Ce samedi soir, la police armée est intervenue moins de dix minutes après le premier appel d’urgence et a tué les trois suspects, a indiqué un porte-parole de la police. « Les suspects portaient ce qui ressemblait à des vestes explosives, qui se sont révélées fausses», a-t-il précisé. « Il y a plusieurs bateaux de police qui fouillent la Tamise avec des torches en ce moment», a précisé une correspondante de la BBC.

Plusieurs personnes ont été évacuées par la police et recouvertes de couvertures de survie. © BELGA/AFP PHOTO/DANIEL SORABJI

Plusieurs attaques qualifiées de « terroristes » par la police

La Première ministre britannique Theresa May a parlé d’ « acte potentiel terroriste ». Elle tiendra ce dimanche matin un conseil de défense.

Peu de temps après cette déclaration, la police britannique a confirmé qu’il s’agissait bien de deux attaques terroristes sur le London Bridge et à Borough Market. L’attaque à Vauxhall ne serait pas liée aux deux autres.

Le maire de Londres, Sadiq Khan, s’est exprimé en qualifiant l’attaque terroriste de « lâche » et d’ « horrifique », et condamne des « actes barbares » :

Donald Trump réagit… et vante son décret anti-immigration

De son côté, le président américain a rapidement réagit sur Twitter pour justifier son « Travel Ban », le décret anti-immigration interdisant l’entrée aux États-Unis aux ressortissants de six pays musulmans : « Nous devons être malins, vigilants et durs. Nous avons besoin que les tribunaux nous rendent nos droits. Nous avons besoin du Travel Ban comme niveau supérieur de protection ! ». Puis il a ajouté : « Peu importe ce que les États-Unis peuvent faire pour aider Londres et le Royaume-Uni, nous serons là – NOUS SOMMES AVEC VOUS. QUE DIEU VOUS BÉNISSE ! »

Le président français, Emmanuel Macron, a quant à lui exprimé son soutien au peuple britannique :

Le Premier ministre Charles Michel et  Justin Trudeau ont eux aussi réagi sur Twitter :

(Avec Belga)

CIM Internet