Paris Match Belgique

Il y a 60 ans jour pour jour, un homme allait pour la première fois dans l’espace

Il y a 60 ans jour pour jour, un homme allait pour la première fois dans l'espace

Youri Gagarine avec sa tenue de cosmonaute. | © Belga Image / TASS

Société

Le Soviétique Youri Gagarine a marqué l’histoire en devenant le premier homme dans l’espace.

 

C’était il y a tout juste soixante ans. Le 12 avril 1961 à 09h07, heure de Moscou, c’est par une phrase enjouée restée dans les mémoires que Youri Gagarine a commencé sa mission. « C’est parti ! », lance-t-il avant de décoller à bord d’un vaisseau Vostok depuis le cosmodrome alors ultra-secret de Baïkonour, dans la république soviétique du Kazakhstan.

Lire aussi > Mission accomplie pour l’Expédition 64, après un voyage record de 3h dans l’espace

Son vol durera 1h48, le temps de réaliser une fois le tour de la Terre avant d’atterrir sain et sauf dans la steppe russe. Des défaillances auraient tout de même pu lui coûter la vie, la plus grave étant que l’appareil était parti pour atteindre une orbite à une altitude plus haute que prévu. Heureusement, le système de freinage a fonctionné, faute de quoi le cosmonaute et son vaisseau auraient dû passer plus de 10 jours dans l’espace (et les réserves de vivres n’auraient pas été suffisantes). De retour sur notre planète, il attérit devant les yeux ébahis (et surement effrayés) d’une fillette et sa grand-mère qui déterraient des pommes de terre. Il leur dit alors : « N’ayez pas peur, je suis soviétique comme vous, je reviens de l’espace ».

Il y a 60 ans jour pour jour, un homme allait pour la première fois dans l'espace
La capsule Vostok après son arrivée dans la steppe russe. © RIA NOVOSTI / AFP

Une légende vivante pour l’URSS

Rien ne prédestinait ce jeune russe à devenir un jour cosmonaute. Youri Gagarine, fils d’un charpentier et d’une paysanne ayant subi l’occupation nazie, formé comme ouvrier-métallurgiste avant de devenir pilote, est l’incarnation du héros populaire. À seulement 27 ans, il est choisi parmi des milliers de candidats pour ses excellentes aptitudes lors de l’éprouvant entraînement nécessaire à un vol dans l’espace. Mais le jeune homme doux et respectueux s’est aussi, selon la légende, distingué auprès des patrons du programme spatial en se déchaussant avant de monter pour la première fois à bord du vaisseau Vostok, norme incontournable en Russie lorsqu’on entre dans un logement.

Il y a 60 ans jour pour jour, un homme allait pour la première fois dans l'espace
© AFP

L’immense popularité de Youri Gagarine ne s’est pas affaiblie en 60 ans. Chaque 12 avril, les écoliers russes célèbrent la « Fête de la cosmonautique », ponctuée de lectures et de concerts. Et chaque année, des bouquets de fleurs sont déposés devant les nombreux monuments à la gloire de Gagarine, tandis que les médias racontent son épopée. « C’est une figure absolument consensuelle qui unit la Nation, un exemple très rare d’unanimité », note l’écrivain Lev Danilkine, qui lui a consacré une biographie. « Il a fait passer l’être humain de simple être vivant à une forme d’intelligence allant au-delà de la Terre », résume l’historien Alexandre Jelezniakov.

Lire aussi > Découvrez les images somptueuses du premier hôtel dans l’espace, prévu pour 2027

Les valeurs d’un héros

Ce statut va de pair avec son grand sourire et son optimisme qui continuent de vivre à travers d’innombrables photographies, affiches, documentaires, vêtements, tatouages et souvenirs touristiques à son effigie. S’y ajoutent les récits sur ses qualités humaines : camaraderie, courage et amour pour ses filles et sa femme Valentina, à qui il écrivit une lettre d’adieux poignante – longtemps gardée secrète – en cas de décès lors de sa mission : « Si quelque chose tourne mal, je vous demande, à toi surtout, Valioucha, de ne pas mourir de chagrin. Car ainsi va la vie. » En 2011, auprès de l’AFP, le cosmonaute Boris Volynov se souvenait d’un homme qui, jouissant de tous les privilèges, passait des heures au téléphone pour obtenir un médicament ou une place à l’hôpital pour un proche moins bien loti.

Il y a 60 ans jour pour jour, un homme allait pour la première fois dans l'espace
Youri Gagarine, avec sa femme Valentina et sa fille Jelena. © AFP

Devenu une véritable légende et un outils de propagande soviétique, Youri Gagarine aura finalement un tragique destin. Il tombe rapidement dans l’alcoolisme et sera interdit de vol, sa véritable passion. Il mourra à l’âge de 34 ans, lors d’un vol à bord d’un avion d’entraînement en 1968. Les conditions restent mystérieuses car les autorités n’ont jamais publié le rapport d’enquête complet sur les causes de l’accident.

Lire aussi > 50 ans après la mort de Youri Gagarine, le mystère demeure

CIM Internet