Paris Match Belgique

Une actrice accuse James Franco d’être un prédateur sexuel attiré par les mineurs

james franco

James Franco en septembre 2017. | © DPA.

Société

James Franco fait l’objet d’une nouvelle accusation, et il emporte Seth Rogen avec lui.

 

Ce vendredi 9 avril 2021, l’actrice, scénariste et musicienne Charlyne Yi publiait un texte sur Instagram dans lequel elle accusait James Franco d’être un « prédateur sexuel » et d’ « harceler les mineurs » depuis longtemps. La jeune femme a côtoyé l’acteur sur le tournage du film The Disaster Artist (2017) dont il est le réalisateur. Elle raconte qu’elle avait décidé d’abandonner son rôle car elle ne se sentait pas à l’aise avec l’idée de travailler avec un prédateur sexuel, la production dont Seth Rogen ne l’aurait pas soutenue. Pire, elle accuse l’entourage de Franco de l’avoir encouragé dans ses agissements.

Lire aussi > Accusé de harcèlement sexuel, James Franco trouve un accord avec ses anciennes étudiantes

Elle écrit précisément dans son post Instagram : « Quand j’ai essayé de rompre mon contrat et de démissionner du film Disaster Artist parce que James Franco est un prédateur sexuel, on a essayé de me corrompre en me proposant un rôle encore plus important. J’ai pleuré et dit que c’était tout le contraire de ce que je voulais, que je ne me sentais pas en sécurité en travaillant avec un prédateur sexuel. Ils ont minimisé les faits et ont dit Franco en était un l’année d’avant et qu’il avait changé… alors que j’avais entendu qu’il avait abusé d’autres femmes la semaine même ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Charlyne Yi (@charlyne_yi)

Seth Rogen complice

En légende de la photo, elle pointe du doigt la complicité de Seth Rogen. Il était l’un des producteurs du film et savait pourquoi elle avait voulu partir et comment ils l’avaient soudoyée. Elle ajoute que celui-ci aurait réalisé un sketch dans l’émission Saturday Night Live avec Franco dans lequel « il lui permettait de harceler des enfants ».

Pas la première accusation

Ces révélations apparaissent après de nombreuses accusations contre Franco concernant des actes de harcèlement sexuel. En 2018, le Los Angeles Times révélait que cinq femmes accusaient James Franco de comportements inappropriés.Deux d’entre elles, Toni Gaal et Sarah Tither-Kaplan, des anciennes élèves de l’école de comédie que l’acteur avait ouverte en 2014, avaient porté plainte contre lui en octobre 2019 notamment pour « discrimination de sexe, harcèlement sexuel et escroquerie ». James Franco avait nié les faits sur Twitter, alors qu’un accord avait finalement été passé entre les deux parties.

À l’heure actuelle, ni James Franco ni Seth Rogen n’ont pour l’instant réagi aux accusations.

CIM Internet