Paris Match Belgique

La méthode des 5D : Voici les 5 comportements à adopter si vous êtes témoin de harcèlement de rue

harcèlement de rue

Image d'illsutration.

Société

Voici les méthodes à suivre si vous êtes un jour témoin de harcèlement de rue. Le plus important ? Ne pas fermer les yeux.

« Seuls 11 % d’entre nous se dressent contre le harcèlement sexuel dans les espaces publics, alors que 81 % des personnes harcelées auraient souhaité que quelqu’un intervienne », c’est le triste constat que pose le mouvement Stand Up, lancé par l’ONG Hollaback!, L’Oréal Paris et la Fondation des Femmes. Pour contrer cette réalité, ces trois acteurs se sont unis pour apprendre aux hommes et aux femmes à lutter contre le harcèlement de rue.

Lire aussi > 9 punchlines géniales et improbables à utiliser contre le harcèlement de rue

Le site de Stand Up propose des formations en lignes (10 minutes) directement sur le site, mais aussi sous format webinar par des formatrices de la Fondation des Femmes. Il suffit simplement de s’inscrire. En attendant, pour donner la possibilité à tout un chacun d’apprendre les meilleurs réflexes à adopter en cas de harcèlement de rue sans se mettre en danger ni mettre en danger la personne harcelée, elle donne sa méthode 5D. Des vidéos accompagnent chaque geste afin de donner un contexte réaliste à chaque méthode, tout en rappelant qu’aucune n’est mauvaise à adopter lorsqu’on est témoin de harcèlement.

En quoi consiste la méthode 5D ?

1. Distraire : Faites-vous passer pour un ami, demandez l’heure, provoquez une distraction, soyez créatif.

2. Déléguer : Trouvez une personne en position d’autorité (par exemple, un enseignant, un barman ou un chauffeur de bus) et demandez-lui d’intervenir.

3. Documenter : Observez et témoignez, notez ou filmez le harcèlement, fournissez les images à la victime et ne les mettez jamais en ligne ou ne les utilisez pas sans son autorisation.

4. Diriger : Prenez la parole et interpellez le harceleur, puis portez votre attention sur la personne harcelée. Si le harceleur réagit, ignorez-le ; n’aggravez pas la situation. N’utilisez le recours direct à la violence qu’en dernier recourt. Votre sécurité et celle de la personne harcelée passent avant tout.

5. Désamorcer : Réconfortez la personne harcelée après l’incident. Reconnaissez que ce qu’il s’est passé n’est pas acceptable. Et que ce n’est absolument pas de sa faute. Soyez un ami. Un peu d’empathie fait du bien.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de Stand Up.

CIM Internet