Paris Match Belgique

Le policier Derek Chauvin déclaré coupable du meurtre de George Floyd

Le policier Derek Chauvin déclaré coupable du meurtre de George Floyd

L'annonce du verdict a suscité une explosion de joie devant le tribunal. | © Elijah Nouvelage / AFP

Société

George Floyd est mort asphyxié par la pression du genou de Derek Chauvin le 25 mai 2020.

 

Le policier blanc Derek Chauvin a été déclaré mardi coupable du meurtre de l’Afro-Américain George Floyd, à l’issue d’un procès concluant une retentissante affaire qui a profondément marqué l’Amérique en illustrant les divisions raciales dans le pays. Les 12 jurés – sept femmes et cinq hommes – d’origines ethniques diverses, qui délibéraient depuis lundi au tribunal de Minneapolis, ont déclaré Derek Chauvin coupable des trois chefs d’accusation pour lesquels il comparaissait.

Lire aussi > Mort de George Floyd : Le policier Derek Chauvin, principal accusé, accablé par sa propre hiérarchie

Le policier de 45 ans, menotté, a été immédiatement écroué. L’annonce du verdict a suscité une explosion de joie devant le tribunal. « Coupable ! Une justice obtenue dans la douleur a finalement été rendue à la famille de George Floyd. Ce verdict est un tournant dans l’Histoire », a réagi Ben Crump, l’avocat de la famille de George Floyd, décédé le 25 mai 2020. La mort de George Floyd, asphyxié par la pression du genou de Derek Chauvin pendant plus de neuf minutes, avait choqué l’opinion publique américaine et au-delà des frontières des États-Unis, déclenchant de gigantesques manifestations contre le racisme et les brutalités policières.

L’heure est au rassemblement

Le président américain Joe Biden a exprimé son soulagement à la famille de George Floyd à l’issue du procès. « Nous sommes tous tellement soulagés », a déclaré Joe Biden par téléphone. « Vous êtes une famille incroyable. J’aurais aimé être là pour vous prendre dans mes bras », a-t-il ajouté. Puis dans un discours télévisé, le président américain a appelé le pays à lutter contre le racisme qui « entache » son âme. « L’heure est venue pour ce pays de se rassembler. » « Le verdict de culpabilité ne fera pas revenir George » mais cette décision peut être le moment d’un « changement significatif », a-t-il ajouté.

Lire aussi > « Un homme se faisait tuer » : Les larmes de Genevieve, témoin de la mort de George Floyd

À ses côtés, Kamala Harris, a déclaré son « soulagement », bien que « cela n’enlève toutefois pas la douleur ». « Les Américains noirs, particulièrement les hommes noirs, ont été traités à travers ce pays comme s’ils n’étaient pas des hommes », a lancé l’ex-sénatrice. « Nous devons encore réformer le système. » Par téléphone avec la famille de George Floyd, la vice-présidente leur a promis que « l’Histoire se souviendra de ce moment ».

CIM Internet