Paris Match Belgique

EnjoyPhoenix révèle pour la première fois avoir été victime d’abus sexuels

enjoyphoenix abus sexuels

EnjoyPhoenix en octobre 2020. | © Eliot Blondet / ABACAPRESS.COM.

Société

EnjoyPhoenix s’est, comme à son habitude, exprimée en toute sincérité et sans tabous.

 

Elle est la précurseuse en matière d’influenceuses francophones sur Youtube. Marie Lopez alias EnjoyPhoenix fait ses premiers pas sur internet alors qu’elle n’a que 16 ans, elle distille ses conseils lifestyle à ses abonnés qui se comptent aujourd’hui au nombre de 3,67 millions. Qu’on aime ou qu’on déteste, EnjoyPhoenix a le mérite d’aborder avec ouverture et sincérité de nombreuses questions que se posent les jeunes. Qu’il s’agisse de sexualité, d’acceptation de soi ou de relations personnelles, la youtubeuse n’hésite pas à aborder les sujets personnels liés à son intimité.

« Ce que je m’apprête à dire va être difficile à entendre »

Le 20 avril 2021, elle a publié une nouvelle vidéo intitulée « mon problème avec le mariage et les enfants », dans laquelle elle avertit qu’elle compte aborder plusieurs sujets délicats : le mariage, l’infertilité, la maternité et les abus sexuels. La jeune femme de 26 ans confie alors pour la première fois à ses fans avoir été victime d’abus dans sa jeunesse. « Ce que je m’apprête à dire va être difficile à entendre », prévient la compagne de Henri PFR. Elle continue : « Je ne l’ai découvert que très récemment parce que je ne voulais pas mettre de mots dessus car pour moi, à ce moment-là, ça ne l’était pas. J’ai été abusée. Comme beaucoup. On a l’impression que ce n’est pas de l’abus sexuel, mais en fait ça en est ».

Lire aussi > « Ça me bouffe » : EnjoyPhoenix pose sans maquillage et se livre sur son acné hormonale

Elle explique également que c’est lors d’une conversation avec sa psychologue qu’elle a pu réaliser ce qui lui était arrivé : « Elle m’ouvre les yeux en me disant que c’était clairement de l’abus sexuel et que si je n’avais pas voulu le voir c’est parce que mon cerveau avait tenté de me protéger ». EnjoyPhoenix explique finalement qu’elle réalisera une vidéo plus longue consacrée au sujet, pour « libérer la parole ».

Rappelons que, selon un sondage réalisé par Amnesty International, presque une femme sur deux (47%) a déjà été victime de violences sexuelles en Belgique.

CIM Internet